Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Mort de Valéry Giscard d'Estaing

Valéry Giscard d'Estaing est mort : les politiques mosellans lui rendent hommage

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Lorraine Nord

L'ancien Président de la République Valéry Giscard d'Estaing nous a quittés à l'âge de 94 ans. En Moselle, les politiques lui rendent hommage.

Valéry Giscard D'Estaing en 2010
Valéry Giscard D'Estaing en 2010 © Maxppp - IAN LANGSDON

Valéry Giscard d'Estaing, ancien président de la République et membre de l'Académie française, est mort des suites du Covid à l'âge de 94 ans. La classe politique lui rend hommage, et notamment nos élus en Moselle.

Le maire de Metz, François Grosdidier, était l'invité de France Bleu Lorraine à 7h45. Il se souvient de lui, "gamin" et ensuite "presque gamin", alors qu'il était jeune député et qu'il siégeait en même temps que lui à l'Assemblée nationale : "c'était toujours un plaisir de l'entendre. C'était une intelligence exceptionnelle, Valéry Giscard d'Estaing. Il a été un très grand président qui a eu la malchance d'arriver au moment du premier choc pétrolier à la fin des Trente glorieuses." Pour lui, c'était un homme "très en avance sur son époque" - citant le droit à l'IVG, le droit pour les femmes d'ouvrir un compte en banque, la majorité à 18 ans, et un "convaincu de l'Europe".

Patrick Weiten, président du département, lui a notamment rendu hommage sur Twitter, mettant en valeur son "ambition européenne exceptionnelle" et son "projet politique moderne et progressiste".

Jean Rottner, président de la région Grand Est, rappelle notamment que c'est lui qui a "renforcé le rapprochement avec l'Allemagne d'Helmut Schmidt". "Ce sont probablement mes premiers souvenirs politiques d'enfant", a-t'il raconté sur l'antenne de France Bleu Lorraine. "J'avais sept ans lors de sa première bataille pour la présidentielle en 1974 (...) c'était un candidat en rupture, libéral, qui confirmera ensuite une forme de modernité dans les réformes qu'il a entrepris."

Le député Modem Brahim Hammouche salue "le meilleur de sa génération" dans la "famille centriste", alors que son collègue LREM Ludovic Mendès reprend le célèbre "Merci. Au Revoir" pour rendre hommage à Valéry Giscard d'Estaing.

Les députés Fabien di Filippo (LR) ou encore Richard Lioger (LREM) ont également salué la mémoire de l'ancien Président, "au-delà des clivages", pour le premier, "il a fait entrer notre pays dans la modernité" pour le deuxième.

Réaction aussi d'un "jeune" qui n'a pas connu la présidence de VGE, mais qui "sait" ce qu'il lui doit, le délégué départemental pour la Moselle d’Agir, Jérémy Aldrin.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess