Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
DOSSIER : Mort de Valéry Giscard d'Estaing

Valéry Giscard d'Estaing : quand le ski devenait un outil de communication pour le président

- Mis à jour le -
Par , France Bleu, France Bleu Isère, France Bleu Pays de Savoie, France Bleu Pays d'Auvergne

L'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing est décédé des suites du Covid-19 mercredi 2 décembre à 94 ans. Il cassa les codes de la communication présidentielle avec une image voulue plus moderne. C'est ainsi qu'on le vit sur des skis en Savoie et Haute-Savoie dans les années 1970.

On se souvient des séances de jogging de Nicolas Sarkozy, de quelques passes de football de François Hollande mais avant eux un autre président a voulu montrer une allure sportive. Alors qu'on a appris la disparition de Valéry Giscard d'Estaing, mercredi 2 décembre des suites de la Covid-19, l'ancien président innova dans les années 1970 dans la communication présidentielle. L'image se voulait plus moderne, moins sacralisée. C'est ainsi qu'on le vit balle au pied, raquette à la main, dans des parties de chasse et même sur les pistes de Courchevel (Savoie) ou de Chamonix (Haute-Savoie). Il a été le premier chef de l'État à comprendre que le sport avait un grand potentiel en matière de communication.

Sur les pistes sans bonnet, en pull-over

Dans les années 1970, Valéry Giscard d'Estaing veut donner à voir une image de simplicité et de dynamisme, une vie comme monsieur et madame tout-le-monde. Pour y arriver, il comprend qu'il doit s'éloigner des dorures de l'Élysée. Il mise donc sur des parties de tennis ou des descentes à ski dès 1975, ces deux sports qu'il pratique depuis tout jeune.

Habillé souvent d'un simple pull-over, d'un bonnet, de lunettes, c'est en famille qu'il se rend dans les Alpes. Avec femme et enfants, la sécurité n'est souvent assurée que par trois gendarmes. La famille présidentielle se mêle aux skieurs, rapportent les journalistes. Pas de voyeurisme ni de "chasse au président", certains glisseurs approchent le chef de l'État pour lui parler de politique.

Valéry Giscard d'Estaing en famille à Courchevel en 1975
Valéry Giscard d'Estaing en famille à Courchevel en 1975 © Maxppp - -

Une soixantaine de journalistes

Il faut dire aussi que Valéry Giscard d'Estaing fut plus jeune que ses deux prédécesseurs, Charles de Gaulle et Georges Pompidou, âgé 48 ans lors de son arrivée à l'Elysée en 1974. Même si le ski est encore réservé aux revenus élevés, moins populaire à l'époque, le président s'entoure quelques fois d'une soixantaine de journalistes. En 1975, moins d'un an après son élection, c'est le cas à Courchevel. Les commentateurs de l'époque décrivent un président avec "un ski un peu trop raide, on lui reproche un manque de souplesse et une recherche de vitesse pure".

Valéry Giscard d'Estaing (à gauche sur la photo), sur des skis dans sa jeunesse, avec sa sœur et son frère
Valéry Giscard d'Estaing (à gauche sur la photo), sur des skis dans sa jeunesse, avec sa sœur et son frère © AFP

Valéry Giscard d'Estaing commença à se montrer sur des skis avant sa présidence, quand il était ministre de l'économie et des finances notamment. Dans les reportages diffusés dans les journaux télévisés, on comprend bien l'aspect de communication et, disons-le, le peu de recul des journalistes de l'époque : "Faire 50 km à ski sur le circuit des 3 Vallées n’est pas à la portée de n’importe quel skieur. En le réalisant lundi, sous un soleil radieux, monsieur Giscard d’Estaing a prouvé qu’il était un sportif accompli." 

Quelques photos prises à Courchevel en 1975 et 1976

-
- © AFP
-
- © AFP
-
- © AFP
-
- © AFP
-
- © AFP
-
- © AFP
-
- © AFP
-
- © AFP
Choix de la station

À venir dansDanssecondess