Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Vanick Berbérian et les maires ruraux à Matignon : " En attente d'engagements concrets "

jeudi 25 octobre 2018 à 14:12 Par Régis Hervé, France Bleu Berry

Comme prévu, Vanick Berbérian, maire de Gargilesse et président de l'association des maires ruraux de France a été reçu ce mercredi soir par le 1er ministre Edouard Philippe. Pour l'association, le dialogue est entamé...maintenant, il faut des engagements concrets.

Vanick Berbérian, maire de Gargilesse et président de l'association des maires ruraux de France
Vanick Berbérian, maire de Gargilesse et président de l'association des maires ruraux de France © Maxppp - Christophe Morin

Châteauroux, France

Avec plusieurs de ses collègues maires, Vanick Berbérian, premier magistrat de Gargilesse et président de l'association des maires ruraux de France, a été reçu ce mercredi soir à Matignon par le 1er ministre ministre Edouard Philippe. Le chef du gouvernement était entouré de Jacqueline Gourault, ministre de la cohésion des territoires et de Sébastien Lecornu en charge des territoires. L'élu indrien entendait porter la colère et l'impatience des élus ruraux. Au terme d'un échange de près de trois heures, dans un climat qualifié de " franc et cordial ", l'association précise dans un communiqué qu'il n'y a eu toutefois  que " très peu de réponses concrètes et positives aux popositions qui ont été faites pour l'exercice du mandat de maire et la vie de nos concitoyens" 

Parmi les nombreux sujets abordés, la hausse des taxes sur les carburants. Les maires ruraux disent regretter "la faiblesse ou l'inadéquation des mesures de remplacement envisagées" qui sont jugées "éloignées des réalités eocnomiques et territoriales auxquelles son confrontés les habitants des territoires ruraux"

La commune, pas remise en question

L'association des maires de France se félicite toutefois que le premier ministre ait réaffirmé la place et le rôle de la commune et " qu'en aucun cas, le niveau communal ne sera remis en question " L'association des maires de France répond "chiche" en quelque sorte et demande au chef de gouvernement de renoncer à toutes les obligations de transferts de compétences aux intercommunalités. Enfin Vanick Berbérian et ses collégues, souhaitent que le gouvernement français soutienne l'agenda rural européen ; sur ce point, le premier ministre s'est engagé à travailler sur " un agenda rural français ". Pour l'association des maires de France, le dialogue est entamé, maintenant des engagements concrets.