Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Présidentielle - 1er tour : Emmanuel Macron crée la surprise en Vendée et se place en tête devant François Fillon

-
Par , France Bleu Loire Océan
Vendée, France

C'est inédit depuis 1988 ! Dimanche soir, la Vendée n'a pas placé en tête un candidat de la droite traditionnelle au premier tour de l'élection présidentielle. Emmanuel Macron devance François Fillon avec 26,26% des suffrages. Le candidat Les Républicains n'obtient que 25,5% des votes.

Emmanuel Macron en visite au Puy du Fou en août dernier avec sa femme, Brigitte, et Philippe de Villiers.
Emmanuel Macron en visite au Puy du Fou en août dernier avec sa femme, Brigitte, et Philippe de Villiers. © Maxppp - Maxppp

On n'avait pas vu ça depuis 1988 et la victoire de François Mitterrand ! La Vendée a décidé de placer en tête du premier tour de l'élection présidentielle, Emmanuel Macron. François Fillon n'est pas loin mais le candidat Les Républicains n'arrivent qu'en deuxième position. Viennent ensuite Marine Le Pen (18,3%) et Jean-Luc Mélenchon (15,08%).

Emmanuel Macron récolte 36% des voix à Mouilleron-le-Captif

Pour le département, terre traditionnellement à droite, c'est une grosse surprise. A Mouilleron-le-Captif, près de La Roche-sur-Yon, on a même voté à 36% pour le candidat d'En Marche, le pourcentage le plus important de tout le département.

"Les bras m'en tombent" - Patrick

Son journal dans une main, sa baguette dans l'autre, Patrick n'en revient pas. Cet habitant de Mouilleron-le-Captif a voté François Fillon et il n'imaginait pas voir un autre candidat en tête au premier tour. "Notre maire avait appelé à le soutenir, souligne Patrick. Je pensais que ses idées allaient être porteuses par rapport à l'esprit vendéen".

Roselyne, elle, est plus déçue que surprise. Elle s'attendait à une défaite de François Fillon. "Il fallait s'en douter avec ce qu'il a fait", s'agace cette Vendéenne. Même énervement chez Isabelle. Pour cette retraitée, à Mouilleron-le-Captif comme partout en Vendée, c'est l'exaspération qui l'a emporté. "Je pense que tous les gens réagissent un peu de la même manière. Quand ça ne va pas, on essaie de changer", soupire Isabelle.

François Fillon, c'est de sa faute ! Il aurait dû céder sa place à un autre" - Roselyne

Jean-Marcel lui le dit haut et fort, il a voté Emmanuel Macron. "Depuis cinquante ans que je vote, j'ai toujours choisi le moins mauvais, explique Jean-Marcel. Moi aussi à quarante ans, il ne fallait pas me monter sur les pieds, je savais ce que je voulais".

François Fillon en 3e position à La Roche-sur-Yon

Dans la préfecture vendéenne, c'est encore une fois Emmanuel Macron qui arrive en tête avec 32% des voix, devant Jean-Luc Mélenchon (20,93%). François Fillon ne pointe qu'à la troisième place avec 19,3% des suffrages.

Pour Luc Bouard, le maire Les Républicains de La Roche-sur-Yon, cette défaite illustre bien une volonté de renouveau. "Moi j'ai soutenu pendant la campagne des primaires un candidat dont le slogan était "Bruno, le renouveau", souligne Luc Bouard. Je pense qu'il est temps de créer des instances nouvelles". Pour le maire de droite, on est en train de passer dans un nouveau monde politique.

Je pense qu'une génération s'éteint avec François Fillon, et ma foi, passons à autre chose" - Luc Bouard, maire de La Roche-sur-Yon

Des appels à voter contre le Front National au second tour

Pour le second tour de l'élection présidentielle, Luc Bouard appelle à faire "barrage au Front National". C'est aussi la ligne du Parti Communiste vendéen qui précise que ce n'est "en aucun cas un soutien à Emmanuel Macron".

Annick Billon, sénatrice UDI de Vendée et soutien de François Fillon, encourage clairement à voter Emmanuel Macron. Tout comme Pierre Regnault, ancien maire socialiste de La Roche-sur-Yon, aujourd'hui dans l'opposition.

Yannick Moreau, le député Les Républicains de la Vendée littorale, se démarque. Il ne veut pas participer au système de "consignes de vote qui exaspèrent les Français".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess