Politique

"Un pôle métropolitain Nord Franche-Comté pour les élus, pas pour les gens" selon l'universitaire Guillaume Gourgues

Par Hajera Mohammad, France Bleu Belfort-Montbéliard vendredi 2 septembre 2016 à 8:48

Création officielle du Pôle métropolitain Nord Franche-Comté au siège de Pays de Montbéliard Agglomération
Création officielle du Pôle métropolitain Nord Franche-Comté au siège de Pays de Montbéliard Agglomération © Radio France - Christophe Beck

Le "Pôle métropolitain Nord Franche-Comté" est officiellement né jeudi 1er septembre, avec la signature de l'acte de création au siège du Pays de Montbéliard, en présence de la secrétaire d' État des collectivités territoriales. Un pôle dont les missions et le but restent encore vagues

On en parlait depuis vingt ans de ce pôle métropolitain, mais il n'est officiel que depuis ce 1er septembre. Onze communautés de communes, notamment celle de Belfort, de Montbéliard et d'Héricourt, sont regroupées dans ce pôle. Mais il ne s'agit pas d'une nouvelle collectivité territoriale. C'est plutôt une syndicat mixte, une nouvelle structure de coopération sur des projets communs. D'ailleurs, les deux priorités des élus de ce pôle ont été annoncées : les déplacements et le numérique.

Jean-Louis Noris, président du Pays de Pont de Roide : "C'est la concrétisation de quelque chose qui existe déjà"

Une bonne nouvelle a priori mais Guillaume Gourgues, maître de conférences en sciences politiques à l'université de Bourgogne Franche-Comté, tempère. "Ce sont des thèmes extrêmement consensuels, les élus vont forcément se fédérer sur ce genre de sujet. La question est : au delà de ces thèmes, que vont faire les élus ? Quand il faudra décider de l'endroit où va s'implanter telle ou telle entreprise. Il y a déjà eu des couacs, des discussions agitées sur le futur hôpital Nord Franche-Comté" explique l'universitaire.

Ce ne sont que des promesses - Guillaume Gourgues

Pour Guillaume Gourgues, le problème est surtout de "comprendre et de faire comprendre à la population l'intérêt de ce pôle". "On se rend compte que ces réformes sont surtout à destination des élus qui s'inventent de nouveaux espaces de discussion mais elles ne s'adressent pas aux gens. On leur promet une action publique, plus solidaire, plus efficace mais ce ne sont que des promesses" déplore le spécialiste des collectivités territoriales.

Guillaume Gourgues, maître de conférences à Besançon : "C'est difficile de comprendre à quoi va servir ce pôle métropolitain"

Partager sur :