Politique

EXCLU - Constitution d'un groupe pro Macron au Conseil Régional des Pays-de-la-Loire

Par Antoine Denéchère, France Bleu Loire Océan et France Bleu Mayenne vendredi 13 octobre 2017 à 11:26

Le siège de La République En Marche, à Paris
Le siège de La République En Marche, à Paris © Maxppp - Vincent Isore

Selon les informations de France Bleu Loire Océan, trois conseillers régionaux des Pays-de-la-Loire, issus de l'opposition de gauche, viennent de constituer un groupe macroniste. C'est une première dans une collectivité territoriale en Loire-Atlantique, voire dans la région.

Ils sont trois, élus sur la liste de "gauche plurielle" menée par Christophe Clergeau (PS) en décembre 2015, et viennent, selon plusieurs sources internes, de constituer officiellement ce groupe "pro-Macron" au sein du conseil régional. Deux sont issus du Maine-et-Loire, Grégoire Jeaunault (de Cap 21, le mouvement de Corinne Lepage) et Aykel Garbaa qui fut Premier secrétaire du PS 49 par intérim en juin-juillet. La troisième est une élue de Loire-Atlantique, Emmanuelle Bouchaud, ex élue d'Europe Ecologie Les Verts, et actuellement assistante parlementaire de la députée En Marche Anne-France Brunet.

Cette clarification était indispensable", Eric Thouzeau (PS)

"Cette clarification un peu tardive était devenue indispensable", réagit Eric Thouzeau, élu régional de l'aile gauche du PS, qui estime que "ce groupe macroniste est un groupe de droite de plus" à la Région. Chez Bruno Retailleau, on ne fait pas de commentaire sur "une affaire interne à la gauche régionale", mais on note avec satisfaction qu'aucun élu centriste de la majorité ne rejoint l'aventure. Par ailleurs, selon nos informations, aucun autre élu, à ce stade, n'est prêt à rallier ce groupe "pro Macron".

Un groupe macroniste à Nantes Métropole aussi ?

A ce jour, aucun groupe se revendiquant de la majorité présidentielle ne s'est créé dans une collectivité locale de Loire-Atlantique. Selon plusieurs sources, des élus centristes, indépendants et LR dits "Constructifs", de Nantes Métropole, réfléchissent actuellement à constituer un groupe "Macron-compatible", afin de se détacher de l'actuel groupe d'opposition co-présidé par la filloniste Laurence Garnier et le maire de Basse-Goulaine Alain Vey.

Sollicitée, l'élue régionale Emmanuelle Bouchaud (ex Front Démocrate) n'a pas donné suite à nos demandes.