Politique

VIDEO - "Je ne pense pas que la démarche d’E. Macron aboutira forcément" : Christophe Caresche, député PS de Paris

Par Martine Bréson, France Bleu Paris Région mercredi 14 septembre 2016 à 9:16

Christophe Caresche
Christophe Caresche © Radio France - Martine Bréson

Christophe Caresche, député PS de Paris, était l'invité de France Bleu à 8h10. Il a donné son point de vue sur la situation d'Alstom, il a parlé de sa place à l'Assemblée Nationale et de la stratégie d'Emmanuel Macron.

Le député PS Christophe Caresche était l'invité de France Bleu à 8h10. Selon lui Alstom n'est pas en difficulté. Il y a un problème à Belfort parce que le site vivait sur les motrices et que la SNCF n'a pas besoin de motrices. "Il y a une réalité économique incontournable". Sur sa place à l'Assemblée nationale, Christophe Caresche a expliqué qu'il réfléchissait. Il ne sait pas s'il va se représenter. Pour la présidentielle, le député de Paris a été clair "on va se mettre en ordre de bataille derrière le président de la République".

Ecoutez l'interview de Christophe Caresche à la fin de cet article

A retenir

Le sauvetage d'Alstom

La direction d'Alstom est décidée maintenant à se mettre autour d'une table pour essayer de trouver des solutions pour maintenir cette activité à Belfort... C'est quand même très français que des responsables politiques se mêlent de stratégie d'entreprise.. L'Etat est actionnaire et via la commande publique, il  a un rôle à jouer... le site de Belfort vivait sur les motrices et depuis dix ans il n'y a pas eu de commandes de nouvelles motrices... et donc il y a un problème d'activité... Alstom n'est pas en difficulté, Alstom est une entreprise qui se porte bien, qui gagne des marchés à l'extérieur. On a un problème franco-français.

L'Assemblée Nationale

Myriam El Khomri a dit qu'elle ne serait pas candidate si je l'étais... maintenant moi j'ai des interrogations personnelles et nous en discutons. Nous avons encore un peu de temps. Çà fait 20 ans que je suis député donc, comme tout le monde, je peux me poser un certain nombre de questions sur mon avenir personnel et professionnel. Je pense aussi qu'il y a une question que tous les responsables politiques aujourd'hui ne peuvent pas éluder, c'est celle du renouvellement.

Les députés PS doivent sortir de leur hibernation a dit Manuel Valls

Moi je n'ai pas l'impression d'avoir hiberné pensant cinq ans... Je pense que Manuel Valls a une vision très lucide et responsable de la situation politique... durant ces cinq années il y en a quand même un qui a tenu la boutique, montrer des qualités  personnelles de solidité, c'est lui ...Emmanuel Macron ce n'est pas le même registre...

On va se mettre en ordre de bataille à priori derrière le président de la République... je pense qu'il y a une logique institutionnelle et politique à ce que le président de la République se représente parce que c''est lui qui  a eu  la responsabilité principale durant cinq ans. Je pense qu'il y a une grande aspiration au renouvellement.

La démarche d'Emmanuel Macron peut être intéressante maintenant là où j'ai une réticence, c'est que je ne crois pas à la stratégie de la table rase , je ne crois pas que, du jour au lendemain, la gauche et la droite vont disparaitre, les partis politiques vont disparaitre même si tout ça est très usé mais ça existe encore. Je ne pense pas que la démarche d’Emmanuel Macron aboutira forcément. Moi je suis au parti socialiste..moi j'ai toujours pensé qu'on était un bloc, c'est à dire que la majorité, le Premier ministre et le président de la République, c'est la même chose pour les Français. Donc ceux qui essayent d'avoir des stratégies pour essayer de se distinguer ça, ce sont des stratégies qui ne peuvent pas marcher donc il faut être cohérent et responsable à un moment.

Regardez l'interview de Christophe Caresche

Partager sur :