Politique DOSSIER : Le projet de l'A45 entre Saint-Étienne et Lyon

VIDÉO | Avenir de l'A45 et de l'aéroport : enjeux du second tour des élections départementales dans la Loire

Par Mathilde Montagnon, France Bleu Saint-Étienne Loire mercredi 25 mars 2015 à 21:56 Mis à jour le jeudi 26 mars 2015 à 16:54

VIDÉO | Avenir de l'A45 et de l'aéroport : enjeux du second tour des élections départementales dans la Loire

A l'occasion du débat France Bleu Saint-Étienne Loire - La Tribune Le Progrès, les chefs de file de l'UMP, du PS et du Front national ont mis en avant leurs désaccords sur le dossier de l'A45. En revanche, ils se prononcent tous pour la fermeture l'aéroport d'Andrézieux-Bouthéon.

A quatre jours du second tour des élections départementales, Bernard Bonne pour l'UMP, Jean-Claude Tissot pour le PS et Sophie Robert du Front national ont répondu aux questions de France Bleu Saint-Étienne Loire et de La Tribune - Le Progrès sur le plateau de TL7. Ils sont revenus sur les leçons du premier tour : le FN s'est félicité d'être le "premier parti de la Loire " et espère obtenir plusieurs élus dimanche prochain. Il est encore en lice dans 18 des 21 cantons de la Loire.

Quelle stratégie adopter face au Front national ? Jean-Claude Tissot, pour le PS, a reproché à la droite son manque de clarté en cas de duel gauche/FN. Effectivement, Bernard Bonne "ne donne pas de consigne de vote " mais affirme que si, à titre personnel, il était électeur dans le canton de Saint-Étienne 5, il "voterait Régis Juanico " et Marie-Michelle Vialleton du PS, contre David Chassagneux et Françoise Despres du FN.

L'autoroute A45 cristallise le débat

Jean-Claude Tissot estime que l'on "n'a pas besoin de l'A45 telle qu'elle est prévue aujourd'hui. On doit améliorer l'A47 qui est en place. On ne peut pas défendre l'agriculture et écraser quelques centaines d'hectares pour faire une autoroute ". Et il ajoute pour être encore plus clair "si nous avons des responsabilités au Conseil départemental de la Loire nous ne financerons pas l'A45 ".

Une prise de position qui surprend Bernard Bonne. Le président sortant du Conseil général rappelle que certains élus de gauche, comme le sénateur Maurice Vincent, défendent l'A45. Alors Bernard Bonne reconnait qu' "il faut peut-être phaser les travaux, voir quelle pourrait-être la participation de la nouvelle région Rhône-Alpes-Auvergne ". Mais il réaffirme "On sait que l'A45 doit être faite".

De son côté le Front national ne tranche pas sur l'opportunité de faire cette A45. Sophie Robert estime à la fois qu'elle "mesure bien les nuisances " liées à sa construction mais aussi que "l'autoroute semble indispensable". Ce qui est claire pour elle c'est que "ce n'est pas aux collectivités locales de financer les autoroutes. C'est à l’État de prendre ses responsabilités. Si nous prenons le département, nous ne financerons pas l'A45". En clair : pour le PS, la Loire n'a pas besoin de l'A45, et ne la financera pas. Pour l'UMP, Il faut la faire et il faut la payer. Pour le FN, elle est indispensable, mais ce n'est pas au département de la financer.

Les trois candidats ont montré de vraies différences sur le dossier de l'A45 - 16h00 - 22h00

Les chefs de files du PS, de l'UMP et du FN pour ces élections départementales dans la Loire  - Radio France
Les chefs de files du PS, de l'UMP et du FN pour ces élections départementales dans la Loire © Radio France - Julien Corbière

Bernard Bonne (UMP), Sophie Robert (FN) et Jean-Claude Tissot (PS) sont d'accord : il faut fermer l'aéroport d'Andrézieux-Bouthéon - 16h00 - 22h00