Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

VIDEO - Barbara Pompili : "François De Rugy a un bon profil pour le poste"

mardi 4 septembre 2018 à 18:11 Par Paul Barcelonne, France Bleu Picardie et France Bleu

Barbara Pompili, la députée de la 2ème circonscription de la Somme, réagit à la nomination de François De Rugy comme ministre de la transition écologique.

Barbara Pompili, députée LREM de la 2ème circonscription de la Somme
Barbara Pompili, députée LREM de la 2ème circonscription de la Somme © Maxppp - Aurelien Morissard

Picardie, France

Barbara Pompili salue sur France Bleu Picardie la nomination de François De Rugy au gouvernement. "20 ans qu'il se bat pour faire avancer ces questions" souligne la députée LREM de la 2ème circonscription de la Somme "il connait le fonctionnement des institutions, des lobbys et des batailles en coulisses". Pour la présidente de la commission développement durable de l'Assemblée Nationale, François De Rugy "a hésité à dire oui, mais il a réussi à négocier qu'on puisse passer à l'étape suivante". Quant au départ de Nicolas Hulot, l'ancienne militante EELV estime qu'il "voit les choses en noir, il a réussi à faire avancer certains dossiers. Oui, il faut accélérer". Pour autant, bien que le poste de ministre de la transition écologique ne lui revienne pas, Barbara Pompili reconnait avoir "discuté avec le président de la République, j'ai insisté sur les dossiers sur lesquels on doit avancer".

VIDEO : "20 ans que De Rugy se bat pour faire avancer ces questions"