Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

VIDÉO - Coronavirus : Benoît Payan alerte sur la situation sanitaire à Marseille

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Provence, France Bleu

Le maire de Marseille affirme que l'analyse des eaux usées montre que le virus est 10 fois plus présent dans la ville qu'il y a trois semaines. La situation sanitaire est sous tension, dit-il dans une vidéo Facebook. Benoît Payan s'en prend également à la façon dont le gouvernement gère la crise.

Benoit Payan , le maire de Marseille
Benoit Payan , le maire de Marseille © Radio France - Philippe Boccara

La situation sanitaire est sous tension à Marseille et elle semble inquiéter son maire, Benoît Payan, qui a décidé mardi de s'adresser aux Marseillais dans une vidéo de cinq minutes postée sur la page Facebook de la Ville. D'un ton calme et posé, le maire sonne l'alerte et dénonce la gestion du gouvernement. Il n'y va pas par quatre chemins : selon lui, "il faut en finir avec ces demi-mesures qui changent toutes les semaines, sans jamais rien résoudre"

Il fait ensuite la liste des dysfonctionnements. Sur la question des vaccins, Benoît Payan estime que la ville risque d'en manquer.

"Marseille risque de manquer de vaccins, nous avons besoin que le gouvernement nous livre quatre fois plus de doses."

Sur l'étendue de l'épidémie à Marseille, le maire donne des chiffres qui ne sont pas très rassurants. Les analyses des eaux usées dans la ville montrent qu'il y avait vendredi dernier 10 fois plus de présence du coronavirus qu'il y a trois semaines

Enfin Benoît Payan répète que le nouveau protocole sanitaire dans les écoles et les cantines est "ingérable pour tout le monde". Il rappelle notamment qu'à cause de ce protocole, certains enfants ont fini de déjeuner à 15h la semaine dernière. Le maire de Marseille estime que les choix du gouvernement sont "approximatifs", loin de la réalité du terrain.  

Selon les données compilées par le site CovidTracker, le taux d'incidence s'élève ce mercredi à 395 pour 100.000 habitants dans les Bouches-du-Rhône, deuxième département de France le plus touché par le Covid-19 après les Alpes-Maritimes. Pour rappel, l'incidence moyenne en France est de 210, et le seuil d'alerte est fixé à 50 pour 100.000 habitants.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess