Politique

VIDEO | Départementales : Alain Juppé salue la victoire de "l'alliance de la droite et du centre"

Par Yves Maugue, France Bleu Gironde dimanche 29 mars 2015 à 21:15

VIDEO | Départementales : Alain Juppé salue la victoire de "l'alliance de la droite et du centre"

Le maire de Bordeaux s'est exprimé ce dimanche soir à l'issue du second tour des élections départementales. Alain Juppé a évoqué une "très belle victoire de l'UMP". Il a également estimé que le Premier ministre Manuel Valls refusait d'en tirer les conséquences.

Alain Juppé s'est exprimé ce dimanche soir depuis la mairie de Bordeaux où il a supervisé le dépouillement du second tour des élections départementales. Voici l'essentiel de sa déclaration.

"Le Front National s'enracine, il faut continuer le travail d'explication"

"Le Parti Socialiste et le gouvernement essuient un très sévère échec. Le Premier ministre Manuel Valls a d'ailleurs dressé en quelque sorte l'auto-réquisitoire de sa politique. Il n'en a néanmoins tiré aucune leçon puisqu'il annonce qu'il persiste et signe. C'est en revanche, une très belle victoire pour l'UMP. C'est la victoire de nos candidats mais aussi de la stratégie d'alliance avec le centre face à une gauche qui s'est présentée divisée à cette élection. Le Front National s'enracine même s'il n'est pas le premier parti de l'opposition comme le dit Marine Le Pen. Il nous faut poursuivre le travail d'explication de ce que donnerait la politique du Front National. Il faut maintenant également préparer les prochaines échéances qui vont venir très vite, les élections régionales puis bien sûr les présidentielles."

"Nous travaillons au projet pour la Présidentielle"

"Il faut apporter des réponses aux Français qui réclament plus de liberté mais en même temps un Etat plus efficace. Nous travaillons à ce projet que je veux co-construire avec les Français. Ce travail a commencé, il est bien avancé."

"Concernant le scrutin des départementales en Gironde, la droite et le centre comptaient jusqu'à présent 13 sortants? Nous allons passer à une vingtaine d'élus. Le Parti Socialiste a mieux résisté qu'ailleurs. Seules les Pyrénées-Atlantiques nous apportent une bonne nouvelle."

Partager sur :