Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

VIDEO - Edwige Diaz : "Pas davantage pour les pauvres que le coût des mineurs non accompagnés"

vendredi 14 septembre 2018 à 10:34 Par Yves Maugue, France Bleu Gironde

Invitée de l'émission Vendredi Politique sur France Bleu Gironde, la présidente du Rassemblement National en Gironde, a réagi au plan de lutte contre la pauvreté présenté ce jeudi par Emmanuel Macron. Edwige Diaz a également évoqué son laboratoire d'union des droites.

Edwige Diaz invitée de Vendredi Politique sur France Bleu Gironde.
Edwige Diaz invitée de Vendredi Politique sur France Bleu Gironde. © Radio France - Stéphanie Brossard

Bordeaux, France

Le plan de lutte contre la pauvreté 

Même si les concepts n'ont pas grand-chose à voir, Edwige Diaz reproche à Emmanuel Macron de s'être inspiré pour son Revenu Universel d'Activité du revenu de base proposé par Benoît Hamon pendant la campagne de la Présidentielle 2017. Et elle compare la somme en jeu dans ce plan avec le coût de l'aide aux mineurs non accompagnés qui arrivent en France à l'occasion de la crise migratoire.

Un laboratoire de l'union des droites

Edwige Diaz estime qu'il faut casser le mur de la honte entre la droite traditionnelle et l'extrême-droite. Elle a lancé en mars dernier un collectif dans le Blayais baptisé "Pour la France" et composé d'élus locaux provenant des Républicains, de Debout la France et du Rassemblement National. 

Dans le vignoble, promouvoir des produits phytosanitaires sains

Edwige Diaz estime qu'il ne doit pas y avoir d'opposition entre agriculture et écologique. Elle dénonce le pouvoir des firmes de l'industrie chimique "qui piège" les agriculteurs et une Europe qui veut interdire des éléments naturels comme le cuivre.