Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique
Dossier : Les élections européennes 2019

VIDÉO - Européennes en Bretagne : pas d'explosion de joie chez les Marcheurs de Rennes

-
Par , France Bleu Armorique

Ce dimanche, la liste "Rennaissance" de la République en Marche est arrivée en seconde position des élections européennes derrière le Rassemblement National. A Rennes, les militants LREM ont accueilli les premiers résultats avec une pointe de déception.

Les militants de La République en Marche de Rennes ont accueilli les estimations dans le silence.
Les militants de La République en Marche de Rennes ont accueilli les estimations dans le silence. © Radio France - Benjamin Fontaine

Rennes, France

Les urnes ont parlé. A l'issue des élections européennes, le Rassemblement National est arrivé en tête avec 23,31% des voix, devant La République en Marche et la liste "Renaissance" emmenée par Nathalie Loiseau (22,41% des suffrages).

Les militants LREM se sont rassemblés au bar "Félix" à Rennes pour suivre cette soirée électorale. A l'annonce des premières estimations, personne n'a applaudi. Pas de sourire, pas de grimace, aucune réaction. "Je suis très surpris de voir le Rassemblement National en tête, mais on fait un score honorable. Ce n'est ni une victoire ni une défaite," confie Othman un adhérant du parti. 

"C'est une déception de voir le RN à ce niveau mais il faut se dire que nous sommes un jeune parti et que nous avons un socle d'électeurs qui s'est maintenu. On a vécu une période difficile avec les gilets jaunes et ce vote montre que le Président est toujours soutenu," assure de son côté Mustapha Laabid, le député de la 1ère circonscription.

"On a dû rater quelque chose durant la campagne. Peut-être qu'on a trop opposé les populistes à notre parti ou peut-être qu'on n'a pas assez montré l'importance de l'Europe dans notre quotidien," réagit Thomas, un jeune militant de 22 ans. 

Carole Gandon optimiste

"On peut en tout cas se féliciter du taux de participation. Ça fait 30 ans qu'on n'a pas aussi bien voté pour des européennes en France," affirme de son côté la délégué départementale du parti Carole Gandon. "En revanche il faut s'inquiéter de voir le Rassemblement National aussi haut. On doit continuer à rapprocher les citoyens de la politique. Le score des Verts doit aussi nous conforter dans notre volonté de porter un projet écologique."

Choix de la station

France Bleu