Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

VIDÉO - "Il faut supprimer l'article 24" de la loi sécurité globale, affirme le sénateur PS Jean-Pierre Sueur

Jean-Pierre Sueur, sénateur socialiste du Loiret, souhaite la suppression de l'article 24 de la loi sécurité globale qui sera examinée à partir de la mi-mars au Sénat. Il nous explique pourquoi.

Jean-Pierre Sueur, à Orléans, le 5 mars 2021 (sans son masque à la demande de France Bleu Orléans, le temps de la photo)
Jean-Pierre Sueur, à Orléans, le 5 mars 2021 (sans son masque à la demande de France Bleu Orléans, le temps de la photo) © Radio France - Antoine Denéchère

Jean-Pierre Sueur, sénateur socialiste du Loiret, était l'invité de France Bleu Orléans ce vendredi. Au sujet de la loi sécurité globale, adoptée en première lecture à l'Assemblée, et qui sera examinée au Sénat à partir du 9 mars, et qui suscite de très vives oppositions, l'ancien maire d'Orléans demande la suppression de l'article 24.

"Il était hors de question que le Sénat adopte cet article 24 tel qu'il a été voté à l'Assemblée. Hors de question et je vais vous dire que néanmoins, il y a des points de vue différents au Sénat. Ce n'est pas étonnant. Et moi, pour ma part, je peux vous dire que ma position sera très claire : ce sera de supprimer cet article le 24. Point", explique Jean-Pierre Sueur, membre de la commission des lois du Sénat qui vient de réécrire cet article 24, qui vise à limiter la diffusion d'images des forces de l'ordre en intervention.

L'article 24, principal objet de contestation, a été réécrit en commission des lois du Sénat, qui a créé un "délit d'incitation à l'identification"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess