Politique

VIDÉO - La France va dévoiler un plan contre les filières djihadistes

France Bleu mardi 22 avril 2014 à 8:50 Mis à jour le mardi 22 avril 2014 à 12:45

Bernard Cazeneuve
Bernard Cazeneuve © Radio France

Après la libération des quatre journalistes retenus en Syrie, ce week-end, et la confirmation du fait que certains de leurs geôliers étaient très probablement Français, le gouvernement accélère les mesures pour limiter le départ de jeunes Français au combat en Syrie. Bernard Cazeneuve, ministre de l'Intérieur, doit dévoiler une vingtaine de mesures au Conseil des ministres mercredi.

Eviter que de jeunes Français, endoctrinés par des groupes djihadistes, partent faire la guerre en Syrie – et se retrouvent preneurs d'otages, comme cela a probablement été le cas pour les quatre otages libérés ce samedi : voilà l'objectif de la vingtaine de mesures que doit annoncer le gouvernement mercredi à l'issue du Conseil des ministres , selon les informations du Figaro . Le nouveau ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve doit présenter ce plan, préparé depuis des mois par Manuel Valls.

Lors du vernissage d'une exposition ce mardi à l'Institut du Monde Arabe, à Paris, François Hollande a assuré que "la France prendra toutes les mesures pour dissuader, empêcher, punir ceux qui seraient tentés par le djihad "

La mesure qui devrait toucher le plus grand nombre, c'est **le rétablissement de l'autorisation parentale de sortie du territoire pour les mineurs** , qui avait été supprimée depuis le 1er janvier 2013. Mais il y aura aussi des mesures plus précisément ciblées sur les jeunes qui fréquentent des mosquées fondamentalistes, ou qui consultent des sites où est faite l'apologie du terrorrisme. Les familles dont les enfants correspondent à ce profil **pourront alerter les autorités** . Les jeunes suspectés inscrits sur un fichier de personnes recherchées --------------------------------------------------------------------- S'il y a "forte suspicion", les jeunes concernés seront alors** inscrits dans deux fichiers** , le Fichier des personnes recherchées et le Système d'information Schengen, deux bases de données qui devraient alarmer les forces de l'ordre **si le jeune se présente dans un aéroport** . Une mesure qui ne vaudra pas, donc, pour tous les jeunes qui ne font pas le trajet en avion mais en bus, via la Turquie.  Les mesures proposées par Bernard Cazeneuve devraient aussi contenir** un volet "sensibilisation", mené en partenariat avec les mairies et l'Education nationale** . [Selon *Le Figaro* ,](http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2014/04/21/01016-20140421ARTFIG00153-filieres-en-syrie-beauvau-prepare-un-plan-contre-le-djihadisme.php) cette campagne aurait pu s'inspirer d'exemples anglais ou allemand, où une structure mène une campagne de "contre-propagande" en s'appuyant sur des associations, et tente de convaincre les jeunes tentés par la Syrie de partir plutôt aux côtés d'une ONG. Mais cela n'a pas convaincu le gouvernement qui devrait proposer une formule plus"traditionnelle".  Ce mardi matin, le ministre des Affaires Etrangères a estimé qu'il y a **environ 500 personnes de nationalité française** - ou résidents français - partis en Syrie. Ce n'est pas "*une situation nouvelle* ", [a-t-il affirmé sur RTL](http://www.rtl.fr/actualites/info/article/syrie-pres-de-500-francais-seraient-partis-combattre-selon-laurent-fabius-7771336293), mais "*les gens partent plus nombreux et ils sont plus jeunes* ".