Infos

VIDÉO - Laurent Wauquiez pris en flagrant délit d'excès de vitesse par l'émission "Quotidien"

Par Virginie Salanson, France Bleu Drôme-Ardèche, France Bleu Isère, France Bleu Pays d'Auvergne, France Bleu Pays de Savoie, France Bleu Saint-Étienne Loire et France Bleu vendredi 30 septembre 2016 à 17:57

L'émission "Quotidien" démontre que le président des Républicains par intérim n'est pas très respectueux du code de la route.
L'émission "Quotidien" démontre que le président des Républicains par intérim n'est pas très respectueux du code de la route. - Capture d'écran de TMC

L'émission "Quotidien" de Yann Barthès, diffusée ce mercredi 28 septembre sur TMC, a démontré que le président des Républicains par intérim et président de la région Auvergne-Rhône-Alpes est visiblement un peu trop pressé et ne respectait pas les limitations de vitesse en déplacements.

Gageons que Laurent Wauquiez va désormais donner des consignes à son chauffeur. Dans un reportage diffusé mercredi 28 septembre dans l'émission "Quotidien" de Yann Barthès, la voiture de Laurent Wauquiez est prise en flagrant délit d'excès de vitesse. Le président du conseil régional d'Auvergne-Rhône-Alpes et président des Républicains par intérim était en déplacement entre la Loire et l'Isère.

Excès de vitesse de plus de 40 km/h

La voiture dans laquelle il roulait, assis à la place du passager, a multiplié les excès de vitesse comme l'a constaté la journaliste de "Quotidien", Camille Crosnier : d'abord une pointe à 160 km/h sur une route limitée à 110 km/h, puis, sur une autre portion limitée à 90 km/h, l'allure est toujours aussi excessive : 138 km/h. Enfin, sur une dernière portion limitée à 70 km/h, la voiture dépasse la vitesse autorisée de plus de 40 mkm/h.

135 euros d'amende et quatre points en moins

De tels excès sont normalement punis d'une amende de 135 euros, du retrait de quatre points sur le permis de conduire et d'une suspension du permis pour trois ans, avec confiscation véhicule. Interpellé à son arrivée, Laurent Wauquiez qui avait été moqué sur les réseaux sociaux pour une tenue excentrique la semaine dernière, nie d'abord ces excès de vitesse (voir notre vidéo ci-dessous) :"Ça m'étonnerait, (...) je crains que vous n'ayez suivi le même itinéraire que nous" réplique-t-il, avant de se renseigner finalement auprès de son entourage.

"Notre comportement doit être irréprochable"

L'émission "Quotidien", dont le crédo est de démasquer et déconstruire la mécanique de la communication des politiques, a enfoncé le clou. Sur le plateau mercredi soir, Yann Barthès n'a pas hésité, pour conclure, à mettre en parallèle ces excès de vitesse et une déclaration de Laurent Wauquiez datée de janvier dernier : "Notre comportement doit être irréprochable" martelait alors le président de notre conseil régional.

VIDÉO → L'extrait de l'émission "Quotidien" à propos de Laurent Wauquiez

Partager sur :