Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

VIDEO - "Il n'y aura pas de nouvelle augmentation d'impôts à Clermont-Ferrand", assure Olivier Bianchi

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

Le maire de Clermont-Ferrand, invité spécial de la matinale de France Bleu Pays d'Auvergne a répondu aux questions sur les quartiers, l'emploi, la fiscalité, le futur de la capitale auvergnate.

Olivier Bianchi, invité spécial de la matinale du jeudi 14 septembre sur France Bleu Pays d'Auvergne
Olivier Bianchi, invité spécial de la matinale du jeudi 14 septembre sur France Bleu Pays d'Auvergne © Radio France - Charlotte Jousserand

Clermont-Ferrand, France

Olivier Bianchi, le maire de Clermont-Ferrand invité spécial ce jeudi 14 septembre de la matinale de France Bleu Pays d'Auvergne.

Transports

La ligne 2 passera par la gare SNCF. Concernant le point de départ et d'arrivée, la nouvelle ligne "pourrait partir de Royat-Chamalières, elle pourrait arriver et croiser la ligne A sur Jaude, repartir vers Carnot, passer par la gare et rejoindre à travers Estaing, St Jean, le futur quartier où il y aura le nouveau quartier mais cela c'est encore en discussion" assure le maire de Clermont-Ferrand.

Dans tous les cas, selon Olivier Bianchi, "il ne faut pas rester en intra-muros à Clermont-Ferrand pour éviter aux voitures de rentrer dans le centre-ville". Tram ou bus pour cette nouvelle ligne, le choix n'est pas encore fait et "le matériel roulant, ce n'est pas la question par laquelle il faut commencer la discussion" mais ce "sera fait dans les 6 mois qui viennent" avec la SMTC, la T2C. Concernant les coûts, le maire estime qu'une ligne de tram coûtera "140 milions d'euros la ligne, 70 millions d'euros pour le bus à haut niveau de service ".

Fiscalité

Concernant l'augmentation de 9 points d'impôts mise en place par le maire de Clermont-Ferrand au début de son mandat cela répond à "un besoin de faire tourner les collectivités locales, les services publiques et les services aux habitants".

A chaque fois qu'on nous demande un peu plus, on a besoin de fiscalité. Olivier Bianchi

Mais d'ici la fin de son mandat, Olivier Bianchi assure que les impôts n'augmenteraient pas.

Culture

Sur la friche de l'hôtel Dieu, la grande bibliothèque communautaire ouvrira d'ici 2022 estime Olivier Bianchi. De l'autre côté de la rue, boulevard François Mitterrand, la scène nationale. "On a fait tous les marchés publics, on a fini le travail avec l'architecte, première pierre en novembre". Pour le maire de Clermont-Ferrand, "une scène nationale c'est indispensable pour une métropole".

Cette scène nationale sera clairement un atout pour la candidature de Clermont-Ferrand en tant que capitale de la Culture en 2028. Le dépôt de candidature sera effectué en 2022. D'ici là, l'événement "Effervescences" sera organisé tous les ans. Pour Olivier Bianchi, devenir capitale de la culture pourrait permettre à Clermont de "muter et de changer l'image au niveau européen".

Nous devons faire quelque chose sur l'espace public, montrer la mutation urbaine la ville, et puis faire du populaire et du festif

Concernant le grand stade qui pourra accueillir des matchs mais aussi des concerts, le projet sera présenté au vote des élus communautaires. Olivier Bianchi déclare que "nous avons besoin d'un stade autour de 60 / 65 millions d'euros pour pouvoir faire 30.000 places".

Revitalisation du centre-ville

Pour lutter contre les magasins qui ferment en centre-ville, Olivier Bianchi veut mettre en place trois actions. Tout d'abord le maire de Clermont souhaite "empêcher la construction de nouveaux commerces de bouches de façon anarchique dans les zones". Ensuite mettre en place des animations comme le marché de Jaude, aider les commerçants avec le recrutement d'un nouveau manager du centre-ville, un "monsieur commerce" qui commencera son travail dans un mois en enfin "la préemption commerciale".

La métropole clermontoise

Concrètement pour Olivier Bianchi, cette nouvelle structure va permettre "de peser dans les discussions" et "d'éviter que Clermont-Ferrand soit le petit Poucet de la grande région" à côté de Saint-Etienne et de Lyon.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu