Politique

VIDÉO : Manuel Valls s'inscrit "dans la continuité" de Jean-Marc Ayrault

Par Germain Arrigoni, France Bleu mercredi 2 avril 2014 à 20:59

Le nouveau Premier ministre Manuel Valls
Le nouveau Premier ministre Manuel Valls © TF1 - - capture d'écran

Manuel Valls était l'invité du journal télévisé de TF1 ce mercredi soir. Le nouveau Premier ministre a assuré que son gouvernement ne représentait "pas une rupture, pas une révolution" avec celui de Jean-Marc Ayrault, assurant qu'il allait poursuivre le travail engagé par son prédécesseur dans "bien des domaines".

Alors que le nouveau gouvernement a été dévoilé quelques heures auparavant, le Premier ministre s'est exprimé lors du 20h de TF1. Manuel Valls a voulu s'inscrire dans le prolongement de l'action menée par son prédécesseur Jean-Marc Ayrault : "il n'y a pas une rupture, il n'y pas une révolution, il ne s'agit pas d'une alternance. Dans bien des domaines, nous allons nous situer dans la continuité du travail engagé par Jean-Marc Ayrault". Et de préciser : "Je dois prolonger, approfondir et aller beaucoup plus vite."

"Redonner confiance"

Le Premier ministre Manuel Valls s'est également prononcé mercredi sur TF1 pour "un véritable contrat avec les parlementaires de la majorité". "Je veux dire aussi à l'opposition qu'elle a des responsabilités, qu'ensemble nous devons répondre non seulement à la crise économique mais également à la crise de confiance que traduit l'abstention massive à l'occasion des élections municipales", a-t-il déclaré."Nous devons redonner confiance. C'est la mission que m'a confiée le président de la République", pour "redonner de l'énergie", a expliqué le Premier ministre.

"Nous sommes tous Hollandais"

A la question de savoir qui de lui ou François Hollande avait composé le nouveau gouvernement, le Premier ministre a répondu : "Nous sommes tous Hollandais (...) nous l'avons composé ensemble, et c'est normal", a-t-il répondu. "Encore une fois c'est le président de la République qui fixe le cap, il l'a fait lundi, c'est lui qui a reçu la légitimité des Français en étant élu président de la République, il m'a confié cette responsabilité."

"Les 35 heures, la préhistoire"

Interrogé sur la politique que mènera le gouvernement, Manuel Valls a été clair : "Réduire les déficits publics, il n'y a pas d'autres choix". Quant aux 35 heures, le nouveau locataire de Matignon a parlé de "préhistoire" tout en rappelant que son rôle était de mettre en œuvre la politique de François Hollande.Manuel Valls a assuré mercredi que "toute l'action du gouvernement" devait être tournée vers ceux qui souffrent du chômage, évoquant comme moyens le pacte de responsabilité et celui de solidarité annoncé lundi soir par le président François Hollande. "Nous allons mobiliser 20, plus 10 milliards d'euros, sans doute davantage, pour les entreprises", a-t-il dit en évoquant le pacte de responsabilité, en ajoutant "mais aussi pour les salariés."

 

valls - Aucun(e)
valls