Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique
Dossier : Élections municipales 2020 à Montpellier

VIDÉO - Municipales à Montpellier : le candidat Jean-Louis Roumégas face à la presse

-
Par , France Bleu Hérault

Les candidats aux élections municipales à Montpellier s'expriment face à la presse. Ce mercredi, nous recevons Jean-Louis Roumégas.

Jean-Louis Roumégas
Jean-Louis Roumégas © Radio France - Badinier

Montpellier - France

France Bleu Hérault, Midi Libre, Métropolitain et Le D'Oc, sous l'impulsion du Club de la presse de Montpellier, s'associent pour recevoir tour à tour les candidats aux élections municipales de mars 2020 à Montpellier. Septième invité de "Face à la Presse" ce mardi dans les locaux de France Bleu Hérault, Jean-Louis Roumégas, candidat écologiste.

Jean-Louis Roumegas, 57 ans est né à Alger et a grandi dans les Pyrénées orientales. Études de lettres à l’université Paul Valéry à Montpellier pour devenir instituteur, il travaille aujourd’hui à l'institut du cancer comme chargé de prévention Santé. 

Engagé chez les Verts depuis 1992, candidat en 2011 aux Municipales de Montpellier, il obtient 12,5 % des voix au premier tour, et fait alliance avec Georges Frêche entre les deux tours, il devient deuxième adjoint au maire délégué à l’environnement de 2001 à 2008.

En 2008, il est de nouveau tête de liste, mais le PS refuse de faire alliance entre les deux tours. Il fusionne avec la LCR, la Ligue communiste révolutionnaire et obtient 18 % des voix, il bascule alors dans l’opposition. Dans le même temps, il devient porte-parole des Verts.

En 2012, il est élu député de la première circonscription face au maire de Palavas. Un siège qu'il perd en 2017. En 2014, il est en 13e position sur la liste du socialiste Jean-Pierre Moure, qui perd les élections au profit de Philippe Saurel, il n'est plus élu au Conseil municipal. 

En 2019, il annonce sa candidature pour EELV à Montpellier sans concerter les militants qui s'en indigent. Une primaire ouverte à tous est finalement organisée à l'automne, remportée par Clothilde Ollier. Jean-Louis Roumégas estimant que la consultation ne s'est pas déroulée dans les règles, décide de partir malgré tout, avec une liste baptisée "Ecologie pour tous".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu