Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

VIDEO - "N'étant pas entendus par le gouvernement, il faut qu'on pèse dans le débat démocratique"

-
Par , France Bleu Touraine

C'est un peu la surprise du chef dans ces élections municipales à Tours. Les avocats toujours mobilisés contre la réforme des retraites ont décidé de constituer une liste. Pour "peser dans le débat démocratique local" et disent-ils, "remettre l'humain au centre".

Me Catherine Gazzeri, avocate à Tours
Me Catherine Gazzeri, avocate à Tours © Radio France - Sylvain Maisonneuve

Il y aura finalement 11 listes candidates aux municipales de Tours. La toute dernière est une liste 100% avocats tourangeaux. C'est leur dernier coup d'éclat, en plein mouvement contre la réforme des retraites. Une liste conduite par Carole Charrier, avocate au barreau de Tours. 

Nous nous sommes aperçus qu'il n'y avait jamais d'écoute, jamais entendu ( par le gouvernement ) dans des réformes purement dogmatiques, précipitées et mal ficelées. Or, les avocats sont aussi des citoyens. Sous nos robes, il y a des hommes et des femmes qui naissent et qui vivent à Tours",  Me Catherine Gazzeri

Des réformes jugées mortifères pour leur profession. Mais pourquoi se présenter à des élections locales, bien loin du cadre national de ces réformes ? 

Nous avons décidé non pas à titre corporatiste mais parce que nous considérons que la démocratie est en jeu et en particulier locale et qu'il fallait que nous devions peser dans le débat pour surtout remettre l'humain au sein du débat municipal.. Selon les propres mots d'un député en marche, à l'heure actuelle, les robots et algorithmes font bien mieux que l'humain. Et nous, nous ne pouvons pas nous résoudre à ça !" 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu