Politique

VIDÉO Pierre Sadran : "Il y a eu un phénomène d'amplification au second tour"

France Bleu Gironde lundi 31 mars 2014 à 1:10

VIDÉO Pierre Sadran : "Il y a eu un phénomène d'amplification au second tour"

Pierre Sadran, politologue et ancien directeur de Sciences Po a participé à notre soirée électorale du 30 mars. Il revient sur les résultats du 2nd tour de ces municipales.

Les électeurs ont confirmé leur choix du premier tour. Deux nouvelles communes de la CUB ont basculé à droite, Pessac et Saint-Médard-en-Jalles, après le Taillan-Médoc, Carbon-Blanc, Artigues-près-Bordeaux et Ambès. "Il n’y a pas eu de rectification par rapport aux orientations du premier tour. On assiste au contraire à un phénomène d’amplification", analyse Pierre Sadran.

Un scénario classique, selon le politologue, induit par l’impact de l’élection présidentielle. "Elle polarise de plus en plus d’intérêt en France, et joue l’effet d’un trou noir. Cela provoque en contrepartie des frustrations, des attentes non satisfaites et une déception qui se traduisent par une forte abstention".

La cogestion, tradition de la CUB

La CUB est repassée à droite mais Alain Juppé confirme le maintien du principe de cogestion. "Le système de compromis entre les maires de l’agglomération est une tradition. C’est au niveau de la CUB qu’il y a les plus gros moyens. Les maires des communes périphèriques ne peuvent pas s’en passer", conclut Pierre Sadran.