Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

VIDEO - Régionales en Bretagne : le difficile choix de Jean-Yves Le Drian

Il reste deux mois avant le premier tour des régionales. En Bretagne, le président socialiste sortant Loïg Chesnais-Girard doit faire face à la candidature de son ancien équipier Thierry Burlot, candidat des marcheurs. Qui aura le soutien de Jean-Yves Le Drian ? Le ministre n'a pas encore tranché.

Jean-Yves Le Drian n'a pas pris position entre Loïg Chesnais-Girard et Thierry Burlot.
Jean-Yves Le Drian n'a pas pris position entre Loïg Chesnais-Girard et Thierry Burlot. © Radio France - Valentin Belleville

Dans deux mois, les 20 et 27 juin, les Bretons se rendront aux urnes pour élire leurs nouveaux conseillers régionaux. Pour le moment, dix listes se sont déclarées. Parmi elles, celle du président de région sortant, le socialiste Loïg Chesnais-Girard et celle de son ancien vice-président, le conseiller régional Thierry Burlot, adoubé par La République en marche. Deux proches de l'ancien président de région Jean-Yves Le Drian, dont tout le monde connait l'influence dans la région.

Celui que certains surnomment "le menhir" ne s'est pas encore positionné dans ce duel. Ce dimanche 18 avril, invité de l'émission "Dimanche en politique" de France 3, il a une nouvelle fois refusé de trancher. "Les Bretons n'attendent pas qu'il y ait une espèce de chaperon que je pourrais être, une espèce de guide qui dirait aux Bretons, voilà comment il faut voter," a déclaré Jean-Yves Le Drian. "Je constate que la majorité que j'ai créée est en train de se diviser alors qu'il aurait fallu qu'elle s'élargisse."

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Au passage, le ministre des affaires étrangères a regretté que ses "amis" soient désormais séparés. "J'espère qu'ils ne vont pas s'agresser et ne pas oublier qu'il y a d'autres listes." Jean-Yves Le Drian attend maintenant un positionnement clair de Loïg Chesnais-Girard et Thierry Burlot. "Il est indispensable que l'un et l'autre indiquent quel est leur projet et comment ils vont se mobiliser. Il faut qu'ils soient clairs sur les alliances."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess