Politique

VIDÉO - Rémi Delatte : "Il faut attendre la fin de la partie, il n'y a jamais une élection gagnée d'avance"

Par Charlotte Coutard, France Bleu Bourgogne vendredi 4 novembre 2016 à 10:47

Rémi Delatte, président de la Fédération Les Républicains de Côte d'Or.
Rémi Delatte, président de la Fédération Les Républicains de Côte d'Or. © Radio France - Charlotte Coutard

Le président de la fédération Les Républicains de Côte-d'Or était l'invité de France Bleu Bourgogne. Il est revenu sur le deuxième débat télévisé ce jeudi, avant la primaire de la droite et du centre les 20 et 27 novembre.

La primaire de la droite et du centre, en vue de l'élection présidentielle, aura lieu les 20 et 27 novembre prochain. Ce jeudi soir, les sept candidats ont débattu sur BFM et I-Télé. C'était le deuxième débat, un troisième aura lieu avant le premier tour, et un quatrième aura lieu entre les deux tours, entre les deux finalistes. Le grand favori des sondages est Alain Juppé, suivi de Nicolas Sarkozy et François Fillon.

Qui sortira vainqueur ?

Pour un parler, Rémi Delatte, président de la Fédération Les Républicains de Côte d'Or, était l'invité de France Bleu Bourgogne ce vendredi. Il soutient la candidature de François Fillon. Selon lui, même si Alain Juppé est donné vainqueur selon les sondages, "il faut attendre la fin de la partie, il n'y a jamais une élection gagnée d'avance". D'après le dernier sondage OpinionWay, Alain Juppé aurait 14 points d'avance sur Nicolas Sarkozy au premier tour de la primaire, avec 40% des intentions de vote, contre 26% pour l'ancien chef de l’État. Le maire de Bordeaux écraserait son concurrent au deuxième tour avec 62% des suffrages.

"Le vainqueur de la primaire affrontera Marine Le Pen au deuxième tour de la présidentielle".

"Alain Juppé, Nicolas Sarkozy et François Fillon ont la stature d'un homme d'État".

"J'ai envie de vous dire c'est pas tous les mêmes !"

À lire aussi