Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique DOSSIER : Décès d'Henri Emmanuelli

VIDÉO - François Hollande aux obsèques d'Henri Emmanuelli : "Il voulait une société plus juste"

samedi 25 mars 2017 à 14:25 - Mis à jour le samedi 25 mars 2017 à 19:33 Par Oanna Favennec, France Bleu Béarn, France Bleu Gascogne, France Bleu Gironde, France Bleu Pays Basque et France Bleu

Revivez la cérémonie publique d'hommage à Henri Emmanuelli qui s'est tenue ce samedi après-midi à l'espace François Mitterrand de Mont-de-Marsan. Le président du conseil départemental des Landes est décédé mardi à l'âge de 71 ans, après des décennies d'engagement politique au parti socialiste.

À Mont-de-Marsan ce samedi, François Hollande s'est souvenu d'un "ami indomptable".
À Mont-de-Marsan ce samedi, François Hollande s'est souvenu d'un "ami indomptable". © Radio France - Clément Guerre

Après la cérémonie privée, réservée à la famille, le conseil départemental a décidé d'inviter tous les Landais à se recueillir et à rendre un dernier hommage républicain à Henri Emmanuelli, ce samedi à Mont-de-Marsan, à partir de 16h30. Le Président François Hollande a salué la mémoire son ancien compagnon de route, parlant d'un "homme libre", "fidèlement libre et librement fidèle". Ce Béarnais d'origine, ancien secrétaire d'État de Mitterrand, avait porté les couleurs des Landes pendant 35 ans.

Vous pouvez revoir la vidéo de la cérémonie ci-dessous. Si elle ne s'affiche pas, vous pouvez recharger votre page.

►►► LIRE AUSSI | L'ancien ministre Henri Emmanuelli est mort

"Henri Emmanuelli, c'est les Landes"

Marie Lafitte, présidente des jeunes socialistes landais, prend la parole en premier. La jeune femme de 28 ans insiste sur l'importance qu'attachait Henri Emmanuelli à transmettre ses valeurs à la jeunesse. "Aujourd’hui nous nous sentons isolé, nous avons tous un genoux à terre. Mais demain nous nous relèverons et nous poursuivrons le combat", promet-elle, très émue, devant des milliers de Landais.

Xavier Fortinon, le vice-président du conseil départemental des Landes, s'exprime en second. Pour résumer l'action de dans les Landes, Xavier Fortinon choisit trois mots : "investissement, innovation et solidarité.""Henri Emmanuelli, c’est les Landes.", résume-t-il, parlant de sa politique visionnaire, de son engagement pour les personnes âgées, de sa gestion récente de la grippe aviaire. "Au revoir Henri : toi le fils de l’ours, du tonnerre et de la glace. Le fils prodigue pour les Landais qui te porterons à jamais dans leur cœur. Pour ton œuvre, immense, merci à toi, Henri., conclut-il.

"Un ami indomptable"

C'est François Hollande qui est le dernier à parler. Le président commence par évoquer Henri Emmanuelli comme "un ami indomptable à la fidélité inaltérable". "Henri Emmanuelli était un combattant. Il croyait à la force des idées, celles qui donnent un sens au monde et le pouvoir de les changer", débute-t-il. "Il pensait que le but de toute vie politique ce n'était pas d'être quelqu'un, mais de servir à quelque chose", a encore souligné le Président de la République. Revenant sur son parcours politique, et son engagement au PS au début des années 1970, François Hollande se souvient : "Henri Emmanuelli était fier d'appartenir au parti de Jaures, de Blum, de Mitterrand."

Parlant de son implication dans son département, le président de la République met en exergue son dernier grand projet : le village Alzheimer. François Hollande rappelle qu'Henri Emmanuelli avait été le premier à faire entrer l’informatique au collège. Une idée reprise au niveau national. Même pendant lorsqu'il avait été appelé à des fonctions nationales, "il se réfugiait dans les Landes quand les humeurs de Paris l’indisposaient, c’est-à-dire souvent", sourit le Président de la République.

"C'était un Européen"

Évoquant l'opposition d'Henri Emmanuelli au traité européen instituant une Constitution en 2005, en rupture avec la position du Parti socialiste, François Hollande explique : "C'était un Européen. [...] En 2005, plus tôt que d’autres, il avait perçu l’angoisse des classes populaires devant une Europe qu’elles ne comprenaient plus."

Sur le caractère bien trempé du Landais de coeur, François Hollande se souvient : "Dogmatique parfois, pragmatique toujours". "Ses adversaires le disaient sectaire. Il les laissait dire, ça l’amusait.", reconnaît-il.

Des Landais et des socialistes

Dans le public se trouvent également le premier ministre Bernard Cazeneuve. Sont aussi présents Stéphane Le Foll, le ministre de l'agriculture, et Alain Vidalies, secrétaire d'état chargé des transports, et le candidat à l'élection présidentielle Benoît Hamon, qui avait déclaré à l'annonce de la mort d'Henri Emmanuelli mardi le considérer comme "une âme soeur".

L'inhumation du corps se fait ensuite dans l'intimité, au cimetière de Laurède en Chalosse, où Henri Emmanuelli habitait depuis 39 ans.

→ À retrouver également sur Francebleu.fr

La carrière politique d'Henri Emmanuelli en quelques dates - Radio France
La carrière politique d'Henri Emmanuelli en quelques dates © Radio France - Oanna Favennec