Politique

VIDÉO - Valérie Grandet, comité Fillon 2017 : "Penelope Fillon recevait des centaines de personnes"

Par Stéphane Parry, France Bleu Bourgogne et France Bleu vendredi 27 janvier 2017 à 12:14

Valérie Grandet du comité Fillon 2017 Côte d'Or a été militante dans la Sarthe aux côtés de François Fillon dans les années 1990
Valérie Grandet du comité Fillon 2017 Côte d'Or a été militante dans la Sarthe aux côtés de François Fillon dans les années 1990 © Radio France - Stéphane Parry

Membre du comité Fillon 2017 de Côte d'Or, Valérie Grandet a milité pour François Fillon lorsqu'elle résidait dans la Sarthe. Elle confirme : Penelope Fillon a bien travaillé comme assistante parlementaire pour son époux. Elle était ce vendredi matin l'invité France Bleu Bourgogne.

Lorsque vous étiez dans la Sarthe, avez-vous vu Penelope Fillon travailler auprès de son mari ?

Oui, Penelope Fillon recevait des centaines de personnes. Son époux n'avait pas le temps. Elle traitait le courrier qui arrivait sans passer par l'assemblée nationale. D'ailleurs de nombreux sarthois écrivaient directement à Penelope Fillon. Les gens savaient qu'en passant par elle, ils avaient plus de chance que leurs demandes soient traitées rapidement. Elle représentait son mari à des manifestations. Elle était très impliquée dans le milieu associatif. Le tout avec beaucoup de rigueur et de sérieux.

Quand Penelope Fillon déclare : "Je n'ai jamais été impliquée dans la vie politique de mon mari", cela ne plaide pas en sa faveur...

Encore une fois, c'est une phrase sortie de son contexte. Penelope Fillon n'a jamais été exposée médiatiquement auprès de son mari. C'est une femme discrète. Cette qualité de discrétion, a été un gage dans le parcours de François Fillon. Il l'a rappelé : sans elle, il ne serait pas là où il est.

En France, contrairement au Parlement européen, un député a le droit de faire travailler une personne de sa famille. Faut-il changer la loi ?

En France, on réagit toujours après un fait, ou un fait divers. On veut toujours changer la loi. Pour moi, c'est un non événement parce que j'ai toujours vu Penelope Fillon travailler. Elle a œuvré pour son mari. Donc je ne suis pas favorable à changer la loi.