Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

VIDÉO - Vive altercation entre Carole Delga et un élu FN au conseil régional d'Occitanie

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Gard Lozère, France Bleu Hérault, France Bleu Roussillon, France Bleu Occitanie

Vive altercation ce vendredi 3 février, à l'assemblée plénière du conseil régional d'Occitanie à Montpellier entre la présidente Carole Delga et un élu FN, Emmanuel Crenne, conseiller régional du Lot. Réactions des principaux groupes politiques.

Carole Delga
Carole Delga © Maxppp -

La présidente de la région Occitanie Carole Delga et un élu FN, Emmanuel Crenne, conseiller régional du Lot, se sont vivement opposés ce vendredi 3 février à l'assemblée plénière du conseil régional d'Occitanie à Montpellier.

Au cours de son intervention, Emmanuel Crenne évoque "la fuite de son grand-père italien face au fascisme, [son] grand-oncle fusillé par les SS"... il s'en prend ensuite aux socialistes qui avaient "voté les pleins pouvoirs à Pétain". Carole Delga réagit vivement, lui enlève son micro et demande une suspension de séance. La vidéo est publiée par le groupe FN-RBM.

Le Groupe UEDC appelle au calme

Dans un communiqué, le groupe UEDC a appelé "l'ensemble des Élus du Conseil Régional au calme et à la sérénité des débats". Les élus de l’Union de la Droite et du Centre "regrettent les actes et dénoncent fortement les propos tenus au cours de ces 48 heures de session, uniquement pour faire le buzz, par les partis provocateurs d’extrêmes - de droite comme de gauche - qui nuisent à la bonne tenue des débats et d’une démocratie saine et positive".

"Un événement indigne d'une démocratie" selon le groupe FN-RBM

Selon le communiqué de France Jamet, présidente du groupe FN-RBM, "alors qu’Emmanuel Crenne intervenait sur le rapport de la « commande publique » et sur son temps de parole, Carole Delga a perdu son sang-froid et s’est précipitée dans les rangs des élus FN pour l’agresser et lui arracher son micro. Cet événement est indigne dans une démocratie".

Carole Delga n'ayant pas présenté d'excuses au cours de la suspension de séance, les élus du groupe FN-RBM ont annoncé qu' "ils ne participeraient pas à la suite des débats".

Le groupe SRC : "responsabilité et dignité"

Le groupe SRC n'a pas publié de communiqué sur l'incident, mais a réagi par un tweet, avec une réaction de Carole Delga à la reprise de la séance. "Certains conseillés régionaux cherchent volontairement l'incident comme stratégie politique pour faire le buzz. Je les appelle à retrouver calme et dignité. La sérénité et nos débats doivent être constructifs".