Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

VIDÉOS - Présidentielle - 1er tour : Philippe Chadeyron veut donner du sens au programme d'Emmanuel Macron

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Poitou
Poitou-Charentes, France

Philippe Chadeyron, représentant d'En Marche dans la Vienne, était l'invité de France Bleu Poitou ce lundi matin. Au lendemain du premier tour de l'élection présidentielle, il veut donner du sens au programme d'Emmanuel Macron, arrivé en tête dimanche soir, devant Marine Le Pen.

Philippe Chadeyron dans les studios de France Bleu Poitou ce lundi matin
Philippe Chadeyron dans les studios de France Bleu Poitou ce lundi matin © Radio France - Delphine Garnault

En Marche ! veut convaincre davantage pour le second tour

Philippe Chadeyron, représentant d'En Marche ! dans la Vienne, était l'invité de France Bleu Poitou ce lundi matin. Philippe Chadeyron remercie les électeurs qui ont mis "En Marche à un niveau que l'on n'espérait pas". "On n'est pas là pour 15 jours, on est là pour 5 ans peut être", estime le référent d'En Marche 86. "Notre responsabilité c'est de donner du sens à notre programme. Ce qu'on veut c'est essayer de convaincre le plus de gens et de passer à 24% à beaucoup plus en terme de conviction."

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Macron c'est un courant d'air" - Frédéric Abrachkoff, pour La France Insoumise

Frédéric Abrachkoff porte parole de la France Insoumise dans la Vienne se dit satisfait des scores en Vienne "On a reçu une oreille attentive de la part de gens qui n'avaient plus d'espoir en la politique. On a redonné un peu d'espoir à une population délaissée". Sur Emmanuel Macron, "nous n'arrivons pas à comprendre ce qu'il incarne, pour moi c'est un courant d'air"

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Pour une révolution au sein du parti" - Benoit Tirant, du Parti socialiste de la Vienne

Le patron du PS dans la Vienne estime ce lundi matin sur France Bleu Poitou que "la défaite est lourde". Il regrette que le candidat socialiste Benoit Hamon "n'ait pas été suivi par bon nombre d'élus du PS". Benoit Tirant en appelle au rassemblement derrière Emmanuel macron, "pour lui le temps est venu d'une révolution au sein du PS".

Philippe Mouiller, le sénateur Les Républicains des Deux-Sèvres n'est "pas étonné"

"Je suis déçu du résultat" reconnaît ce lundi matin Philippe Mouiller sénateur Les Républicains des Deux Sèvres et chef de file LR dans le département. "Je ne suis pas étonné vu la campagne électorale qui vient de se dérouler" ajoute-t-il avant d'appeler à voter Emmanuel Macron.

La classe politique s'est suicidée" - Jean-Romée Charbonneau, du Front national dans les Deux-Sèvres

Jean Romée Charbonneau, chef de file du Front national en Deux-Sèvres, reconnaît que ca peut être compliqué mais "enfin on va être programme contre programme", ajoute-t-il. "Ce sont les Français qui vont décider, la classe politique s'est suicidé hier en appelant à voter Macron", estime le Frontiste.

Retrouvez aussi tous les résultats dans la Vienne et dans les Deux-Sèvres.

Les autres réactions d'élus du Poitou : de Jean-Pierre Raffarin à Alain Claeys c'est ici

Choix de la station

À venir dansDanssecondess