Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

VIDEOS - Rachat des Girondins de Bordeaux : "On n'est pas à 15 jours près" affirme Nicolas Florian

vendredi 28 septembre 2018 à 10:47 Par Yves Maugue, France Bleu Gironde

L'adjoint aux finances de la mairie de Bordeaux était l'invité de "Vendredi Politique" sur France Bleu Gironde. Il a détaillé les raisons du report du vote de Bordeaux Métropole sur le rachat des Girondins de Bordeaux par les Américains de GACP.

Nicolas Florian invité de "Vendredi Politique" sur France Bleu Gironde.
Nicolas Florian invité de "Vendredi Politique" sur France Bleu Gironde. © Radio France - Stéphanie Brossard

Bordeaux, France

Tout cela s'est fait en accord avec M6 et le futur propriétaire.

Après la volte-face d'Alain Juppé qui a annoncé jeudi soir le report du vote de Bordeaux Métropole sur le dossier du rachat des Girondins de Bordeaux, Nicolas Florian a détaillé la position du maire de Bordeaux. Selon lui, "Alain Juppé a considéré que les derniers éléments transmis méritaient plus d'explications et d'échange. Tout cela s'est fait en accord avec ceux qui cèdent le club et le futur repreneur. La difficulté dans ce dossier c'est que les régimes financiers aux Etats-Unis et en Europe ne sont pas les mêmes. Il faut des précisions qui rassurent tout le monde".

Pas besoin de grands joueurs pour avoir une équipe attractive.

Au-delà de la crédibilité financière de GACP, le nouvel acquéreur doit encore convaincre de sa capacité à faire des Girondins de Bordeaux un club attractif pour les sponsors et pour le public. Nicolas Florian estime "normal" qu'un investisseur vienne pour gagner de l'argent. Selon lui le modèle économique de GACP repose sur les résultats sportifs. Il rappelle que "Bordeaux est un grand club, une équipe de haut niveau. Mais il ne faut pas se voiler la face, concurrencer le PSG, Marseille et Lyon est impossible. Mais il existe une vie entre le top niveau et la rélégation". Et Nicolas Florian explique qu'à l'image de Monaco, les Girondins seront amenés à travailler "sur la formation de jeunes joueurs pour les amener à maturité et les revendre ensuite, comme cela s'est fait avec Malcom arrivé inconnu aux Girondins et parti pour le FC Barcelone".