Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Vierzon : des lycéens interrogent F.Hollande sur l'Europe

-
Par , France Bleu Berry

L'ancien chef de l'état a passé deux petites heures au conservatoire de Vierzon où l'attendaient près de 200 lycéens d'Henri Brisson et d'Edouard Vaillant. Vierzon est la première étape d'un tour de France des lycées pour François Hollande sur le thème de l'Europe.

François Hollande a défendu l'idée d'un projet commun européen à Vierzon devant deux-cents lycéens.
François Hollande a défendu l'idée d'un projet commun européen à Vierzon devant deux-cents lycéens. © Radio France - Michel Benoit

L'ancien président se défend de vouloir interférer sur la campagne des européennes, c'est pourquoi, explique t-il, il a choisi d'intervenir auprès de lycéens dont la plupart n'auront pas encore l'âge pour voter en mai prochain. François Hollande a surtout voulu leur expliquer les enjeux liés à l'Europe et leur faire part de son expérience.

Près de deux-cents lycéens ont écouté ou questionné François Hollande sur le thème de l'Europe à Vierzon.
Près de deux-cents lycéens ont écouté ou questionné François Hollande sur le thème de l'Europe à Vierzon. © Radio France - Michel Benoit

Fidèle à son habitude, c'est avec un peu de retard que l'ancien président est arrivé : dans la salle, certains lycéens s'étaient mis sur leur 31 : " Ce n'est pas tous les jours qu'on rencontre un ancien président. Il fallait bien la cravate ! " Des élèves de première et des Terminales qui ont questionné François Hollande sur l'économie, les flux migratoires ou encore la défense et la sécurité. 

Les élèves ont préparé leurs questions avec leurs professeurs.
Les élèves ont préparé leurs questions avec leurs professeurs. © Radio France - Michel Benoit

Raphaël a ouvert le bal : "Peut-on envisager de renforcer nos frontières pour renforcer notre sécurité, et lutter contre le terrorisme. Même si cela est contraire à l'un des piliers de la construction européenne qui est la circulation des biens et des personnes. ? " L'ancien président a tenu un discours très pédagogique, insistant sur la difficulté de travailler à 27 ... 

Frédéric Couturier, proviseur du lycée Henri Brisson de Vierzon, aux côtés du président Hollande.
Frédéric Couturier, proviseur du lycée Henri Brisson de Vierzon, aux côtés du président Hollande. © Radio France - Michel Benoit

Mais pour François Hollande, il ne faut surtout pas que les pays cèdent à la tentation du repli sur soi : " Sur l'immigration, soit nous rétablissons les frontières dans chaque pays, sans être assuré qu'on arrivera à réguler une nouvelle masse de réfugiés, si elle devait arriver. Soit nous le faisons ensemble. On est plus fort ensemble." 

François Hollande, sur le départ, après sa réunion avec les lycéens de Vierzon.
François Hollande, sur le départ, après sa réunion avec les lycéens de Vierzon. © Radio France - Michel Benoit

Pour l'ancien chef de l'état, le couple Franco Allemand (éventuellement renforcé par un ou deux pays) doit relancer cette Europe en panne. Pourquoi pas une banque Européenne de l'environnement pour lutter contre le réchauffement climatique ? : " Si on doit redonner sa dimension humaine à l'Europe, au delà de ce qu'on peut faire sur la défense, la sécurité, l'économie, c'est justement à travers l'environnement, l'écologie, l'énergie et là il peut y avoir des projets européens tout à fait concret. Il peut même y avoir une banque pour l'écologie. Elle existe déjà finalement avec la banque européenne d'investissement, mais on pourrait la doter davantage pour financer ce qui est nécessaire : l'isolation, les infrastructures ferroviaires, de grands équipements pour permettre que nous puissions avoir d'autres énergies. Voilà ce que l'Europe pourrait montrer à la génération qui arrive."  Avant de s'éclipser, François Hollande s'est prêté de bonne grâce au jeu des selfies.  Un bon souvenir pour Pauline qui affichera cette photo sur les réseaux sociaux et dans sa chambre : ça tombe bien, c'est son anniversaire !

Choix de la station

À venir dansDanssecondess