Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Vincent Feltesse : "Hollande s'est complètement trompé sur Macron"

lundi 6 novembre 2017 à 10:32 Par Florence Pérusin, France Bleu Gironde

L'ex-conseiller spécial de François Hollande aujourd'hui redevenu simple conseiller municipal à Bordeaux s'apprête à sortir en librairie un livre de confidences intitulé "Et si tout s'était passé autrement". 400 pages dans lesquelles il n'épargne pas l'ancien président dont il reste un très proche.

Vincent Feltesse dans le studio de France Bleu Gironde
Vincent Feltesse dans le studio de France Bleu Gironde © Radio France - Aurélie Bambuck

Bordeaux, France

Cela faisait quelques mois qu'il était resté silencieux dans les médias. Pour la sortie de son livre jeudi chez Plon, Vincent Feltesse a accepté de rompre ce silence, et dresse un bilan du quiquennat sans surprise mais avec tout de même quelques révélations et anecdotes.

Une tradition française

Sur les raisons de l'écriture de ce livre, l'ex-président de la Communauté urbaine de Bordeaux affirme qu'il s'inscrit dans une tradition politique française nécessaire et salutaire à ses yeux.

L'erreur d'analyse sur Macron

Il raconte notamment comment François Hollande, persuadé de l'échec d'Emmanuel Macron ne s'est absolument pas méfié de son ministre de l'Economie, et l'a au contraire encouragé et défendu, estimant qu'il n'avait pas "une base électorale assez large" pour se lancer dans la course à la présidentielle.

Conseiller à la cour des Comptes : un poste légitime

Concernant enfin sa nomination à la Cour des Comptes en décembre 2016, dont certains affirment qu'il s'agit d'un grossier recasage, l'élu bordelais se défend et affirme que ce poste de conseiller correspond pleinement à ses compétences actuelles.