Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Virginie Calmels écartée : nouvelle crise chez Les Républicains

lundi 18 juin 2018 à 7:05 Par Marine Laugénie, France Bleu

Le patron de LR, Laurent Wauquiez, a limogé ce dimanche soir sa numéro 2 Virginie Calmels après ses critiques répétées. Elle lui reprochait de vouloir imposer sa seule ligne à la tête de la formation et de ne pas être assez rassembleur.

Laurent Wauquiez et Virginie Calmels au mont Mézenc le 3 septembre 2017
Laurent Wauquiez et Virginie Calmels au mont Mézenc le 3 septembre 2017 © AFP - PHILIPPE DESMAZES

La rupture est consommée. Virginie Calmels n'est plus numéro 2 des Républicains. Elle a été limogée ce dimanche soir via communiqué du parti publié sur Twitter.

Virginie Calmels avait récemment critiqué un tract de LR intitulé "Pour que la France reste la France", distribué le week-end dernier lors d'une opération de mobilisation, qu'elle avait jugée "anxiogène". Plus largement, elle reproche à Laurent Wauquiez de vouloir imposer sa seule ligne à la tête de la formation et de ne pas être assez rassembleur.  Le maire de Bordeaux, Alain Juppé, a salué le "courage" de son adjointe à la mairie. 

Une nouvelle crise chez les Républicains

L’éviction de Virginie Calmels constitue une nouvelle crise pour Laurent Wauquiez. Le patron de Les Républicains ne parvient pas à rassembler, à incarner l'opposition face à Emmanuel Macron. Laurent Wauquiez avait déjà défrayé la chronique avec la diffusion en février par TMC d’un cours donné à des étudiants lyonnais, enregistré à son insu, dans lequel on l’entendait adresser de sévères critiques à de nombreux acteurs de la vie politique à commencer par Nicolas Sarkozy. Avec ce limogeage, Laurent Wauquiez crée une nouvelle fois la polémique et suscite beaucoup de réactions politiques. 

Concurrence de Valérie Pécresse 

Au sein de LR, Laurent Wauquiez doit également compter avec la concurrence de Valérie Pécresse. La présidente de l'Ile-de-France a créé son propre mouvement, "Libres!" et  critique régulièrement une "droite des décibels" à laquelle elle oppose une "droite des solutions". 

Ancien ministre délégué aux Affaires européennes, actuel maire d'Antibes, Jean Leonetti est nommé vice-président délégué. Son nom circule pour la tête de liste LR aux élections européennes de 2019, alors qu'un nombre grandissant de responsables, dont Nicolas Sarkozy, plaident pour que Laurent Wauquiez conduise lui-même la liste.