Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Visite de Florence Parly à Naval Group : les syndicats dénoncent une opération de communication

-
Par , France Bleu Cotentin, France Bleu

La ministre des armées, Florence Parly, en visite aujourd'hui à Cherbourg en Cotentin. Elle se rendra en début d'après-midi sur les chantiers de Naval Group.

Florence Parly, ministre des Armées, à Naval Group à Lorient
Florence Parly, ministre des Armées, à Naval Group à Lorient © Radio France - Roméo van Mastrigt

C'est une visite délicate de la ministre des armées Florence Parly à Naval Group. Les représentants syndicaux dénoncent une opération de communication de la ministre qui n'a prévu aucun temps d'échange avec les salariés dans cette visite qu'ils qualifient "d'express". Des syndicats qui auraient aimé aborder le manque d'effectifs avec la multiplication des chantiers ou encore les conditions de travail sur des bâtiment avec de l'amiante.  

La réparation du "Perle" très technique et coûteuse 

Attacher deux moitiés de sous-marins ensemble pour n'en faire qu'un, voilà ce que devrait voir la ministre des armées, Florence Parly aujourd'hui à Cherbourg. Il s'agit de la réparation du sous-marin nucléaire le "Perle", endommagé l'été dernier par un incendie à Toulon. Le bâtiment a été transporté à Cherbourg en décembre dernier pour être remis en état. 

La partie arrière du sous-marin qui n'a pas été accidentée va donc être soudée à la partie avant du Saphir, un sous-marin similaire retiré du service en 2019. Une opération menée par les chantiers de Naval Group qui devrait être spectaculaire car très technique. Une opération aussi très chère : 120 millions d'euros sont déboursés pour réparer le Perle. Il faut dire que le chantier est d'ampleur. 300 personnes sont mobilisées pendant 6 mois avec 100 000 heures de travail pour tout concevoir.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess