Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Vitré. Après 43 ans de mandat, Pierre Méhaignerie a dirigé son dernier conseil municipal

-
Par , France Bleu Armorique

Après 43 ans de mandat à la tête de la mairie de Vitré, l'ancien ministre Pierre Méhaignerie a dirigé son dernier conseil municipal ce jeudi à Vitré. Sa majorité comme ses opposants ont salué l'exceptionnelle longévité de celui qui laissera sa place lors de ces élections municipales.

Pierre Méhaignerie lors de son dernier conseil municipal à Vitré
Pierre Méhaignerie lors de son dernier conseil municipal à Vitré © Radio France - François Rauzy

Comme si de rien n'était. Pendant près de trois heures, Pierre Méhaignerie et le conseil municipal ont planché sur le budget primitif de la commune, sans marque d'attention particulière pour celui qui dirigeait sa 320e séance au château de Vitré selon ses propres calculs. Une fois la dernière question traitée, ceux qui l'ont longuement côtoyé ont pris la parole tour à tour. Chez ses adjoints, c'est Anne Charlot qui s'est exprimée au nom de la majorité : "Tu nous as fait confiance, et cette confiance de ta part nous a rempli d'assurance et de crédibilité auprès de la population."

Pierre Méhaignerie lors de son dernier conseil municipal
Pierre Méhaignerie lors de son dernier conseil municipal © Radio France - François Rauzy

Dans l'opposition, qui ne compte que quatre élus sur trente-trois à Vitré, Yves Lecomte et Erwan Rougier, tête de liste pour les élections vitréennes, ont salué "la qualité d'écoute" du maire. Erwan Rougier ajoute : "J'ai beaucoup de respect pour la fonction, pour la personne, je crois que la politique avec un grand P, c'est aussi être en capacité de pouvoir s'écouter et se respecter malgré les divergences, et je crois que Pierre Méhaignerie a eu cette qualité." Des divergences qui se seront encore manifestées ce jeudi soir, notamment autour de la question de l'urbanisation de la commune, mais dans des débats toujours courtois.

A la suite de ces éloges, Pierre Méhaignerie a commencé son discours en glissant un petit message aux listes candidates* à sa succession, dont deux sont menées par des "proches" (son ancienne attachée parlementaire Isabelle Le Callenec et son adjointe Marie-Cécile Duchesne) : "Merci pour vos mots sympathiques, chaleureux, et qui me vont droit au coeur. Je suis en train de me dire qu'on pourrait même faire une liste d'union, toutes sensibilités comprises ! (rires)" L'ancien ministre a ensuite chaleureusement remercié les Vitréens et son épouse Julie, à ses côtés pendant le discours. 

J'avais la passion de concrétiser les attentes de ceux qui m'avaient fait confiance. - Pierre Méhaignerie

Quarante-trois ans après, Pierre Méhaignerie ne se souvient pas de son premier conseil municipal. Invité à livrer une anecdote marquante de ses années de mandat, Pierre Méhaignerie, qui a fait de l'attractivité économique de sa commune une cheval de bataille pendant de nombreuses années, raconte comment il s'est autrefois employé, aidé par plusieurs collaboratrices, à installer une entreprise parisienne sur Vitré : "C'était une entreprise de cosmétiques. Mes collaboratrices m'avaient dit que cette entreprise était emprisonnée dans la région parisienne et qu'elle souhaitait se développer. Le dirigeant vient à Vitré, et nous dit non, qu'il doit rester à cent kilomètres de Paris maximum parce que ses donneurs d'ordre sont à Paris. Mais il me rappelle pendant l'été, en me disant qu'il passe par Vitré, pour montrer la beauté de la ville à son épouse. J'appelle mon épouse, qui était en vacances à Saint-Lunaire pour lui dire de rentrer. J'étais ministre à l'époque. Ma femme a fait la cuisine, et nous avons mangé avec le dirigeant et sa femme... Et qu'une épouse de ministre rentre pour lui, lui fasse la cuisine et serve à table ... Un mois plus tard il me rappelle et me dit qu'il s'installe à Vitré."

Quelle retraite pour l'édile ? Pierre Méhaignerie compte publier des mémoires "contre le pessimisme" et faire profiter de son expérience des collectivités qui feraient appel à lui dans le futur. 

*Les cinq listes sont : Vitré au Coeur (Isabelle Le Callennec), RN pour Vitré (Hubert Sevin), Vitré solidaire et écologique (Erwan Rougier), Avec Vitré (Nicolas Kerdraon), Ensemble pour Vitré (Marie-Cécile Duchesne). 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu