Politique

Voeux 2016: les collectivités alsaciennes jouent la sobriété

Par Corinne Fugler, France Bleu Alsace et France Bleu Elsass mardi 5 janvier 2016 à 16:22

© Maxppp - Jean-François FREY

Finies les débauches de cartes de vœux et les distributions d'agendas. En ces temps d'austérité, les collectivités locales alsaciennes freinent leurs dépenses pour célébrer la nouvelle année.

Pour les réceptions, les budgets sont limités. La ville de Strasbourg et l'Eurométropole regroupent les invitations et limiteront la distribution d'agendas au personnel et à leurs partenaires. A noter, aussi, la disparition programmée de la carte de vœux imprimée. La carte électronique est entrée dans les mœurs. Sobre, illustrée ou animée, elle remplace les reproductions que les élus signaient à la chaine. Autre tendance, aussi, regrouper les réceptions, quitte à les ouvrir à davantage de convives. Ainsi Mulhouse, Illkirch ou Haguenau invitent les citoyens à rejoindre les cérémonies dédiées aux forces vives de la commune.

9 euros par invité

L'Illiade, à Illkirch-Graffenstaden, accueillera plus de 700 personnes ce jeudi, avec un budget de neuf euros par invité. Aucune cérémonie des vœux n'est prévue au département du Bas-Rhin, qui se contente de diffuser des cartes électroniques. En période de restriction budgétaire, l'austérité s'applique aussi en interne. Élus et agents vont se contenter de cartes de vœux électroniques, conçues en interne. Pas un euro ne sera dépensé cette année, par souci de cohérence politique. Rappelons que la part du département du Bas-Rhin dans les impôts locaux ne bougera pas en 2016.

Le conseil départemental du Haut-Rhin, lui, organise une réception pour les maires haut-rhinois mais privilégie la sobriété. Contrairement aux années précédentes, la collectivité n'a pas prévu de louer le parc expo de Mulhouse ou de Colmar. Cette année, la réception est organisée dans son hall, à Colmar, et le nombre d'invités est divisé par trois.

Partager sur :