Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Vote Front National dans l'Indre : "On en a marre de voir toujours les mêmes politiques"

-
Par , France Bleu Berry
Levroux, France

REPORTAGE | Pour comprendre le vote FN en milieu rural, France Bleu Berry s'est rendu dans plusieurs petites communes de l'Indre qui ont placé Marine Le Pen en tête autour de 40%, voire au-delà, dimanche soir, lors du premier tour de la Présidentielle.

À BRETAGNE, DANS L'INDRE, LE FN EST ARRIVE EN TÊTE A 51.95% LORS DU 1ER TOUR
À BRETAGNE, DANS L'INDRE, LE FN EST ARRIVE EN TÊTE A 51.95% LORS DU 1ER TOUR © Radio France - Jonathan Landais

Un lundi après-midi sous le soleil berrichon. À trente kilomètres au nord de Châteauroux, la première adjointe de Bretagne, commune de 150 habitants, s'active à nettoyer les onze panneaux électoraux du premier tour. "Des gens viennent de passer en voiture pour nous demander de laisser l'affiche de Marine Le Pen". À Bretagne, plus d'un votant sur deux (51.95%) a glissé un bulletin FN dans l'urne dimanche 23 avril.

LES ONZE PANNEAUX ÉLECTORAUX ONT ÉTÉ NETTOYÉS
LES ONZE PANNEAUX ÉLECTORAUX ONT ÉTÉ NETTOYÉS © Radio France - Jonathan Landais

"Je ne comprends pas... surtout ici : il n'y a pas un seul arabe sur la commune..." glisse, embarrassé, un octogénaire. Pour qui a-t-il voté ? "Je n'ai pas voté, je n'ai pas le droit... je suis d'origine italienne (...) mais je vis sur la commune depuis très longtemps". Il était artisan dans le bâtiment. "C'est depuis qu'il y a le nouveau lotissement, les jeunes votent FN maintenant..."

Bretagne, Bouges-le-Château, Rouvres-les-Bois... situées à seulement quelques kilomètres les unes des autres, ces trois communes ont toutes placé Marine le Pen en tête du premier tour de la Présidentielle dimanche soir.

Qui sont ces électeurs ? Pourquoi votent-ils FN ?

L'un des habitants du "nouveau lotissement" accepte de nous parler. Il s'appelle Bruno, il a 35 ans. Marié, deux enfants. Il habite Bretagne depuis huit ans et demi. Grâce à la construction de plusieurs petits pavillons, la population de la commune est passée de 80 habitants en 2009 à 150 aujourd'hui. La famille de Bruno fait partie de ces nouveaux habitants.

Ce n'est pas une question d'immigrés, c'est un ras-le-bol des classes politiques en général (un habitant)

LA MAIRIE DE BRETAGNE, 150 HABITANTS.
LA MAIRIE DE BRETAGNE, 150 HABITANTS. © Radio France - Jonathan Landais

"Depuis 40 ans, on voit qu'avec la gauche, la droite, il n'y a pas de changement... à part se faire la gué-guerre entre eux... donc au second tour, il fallait essayer autre chose, que ce soit Le Pen ou Mélenchon". Bruno est agent de sécurité dans le privé. Il travaillait sur le festival du Printemps de Bourges il y a encore quelques jours.

"ON NE SE RETROUVE PAS DANS LES PARTIS POLITIQUES D'AUJOURD'HUI", BRUNO 35 ANS.

Voter Front National, "ce n'est pas une question d'insécurité ou d'immigrés (...) c'est juste le ras-le-bol de ce qu'on voit tous les jours à la télé... lui il a volé çi, lui il a fait ça... au moins avec le Pen on espère que ça changera quelque chose". Plusieurs habitants de la commune seraient même prêts à faire barrage à Emmanuel Macron : "Je viens de parler avec des gens qui ont voté Fillon, ils voteront Le Pen au prochain tour (...) ils ont voté Fillon par dépit, mais ils ne voteront pas Macron".

Ici, les gens tiennent à leurs clochers, il n'y a pas d'autres explications

À LEVROUX, SEULES LES AFFICHES DE MARINE LE PEN ET FRANÇOIS FILLON ONT ÉTÉ DÉCORÉES
À LEVROUX, SEULES LES AFFICHES DE MARINE LE PEN ET FRANÇOIS FILLON ONT ÉTÉ DÉCORÉES © Radio France - Jonathan Landais

À quatre kilomètres de Bretagne, Michel Brient, maire sans étiquette de Bouges-le-Château depuis 2010 cherche encore à comprendre. "Je ne suis pas surpris par le score, je m'attendais à pire (...) mais je n'ai pas d'explications". Même constat : à Bouges-le-Château, sur les 277 habitants, un sur trois a voté Front National (39.43% précisément).

Des problèmes d'insécurité ? "Non, je n'ai pas les gendarmes tous les quatre matins". Des immigrés ? "Il n'y a pas une seule femme voilée sur la commune". Alors d'où vient le problème ? "Je ne sais pas... il y a un malaise... mais pourquoi se sentent-ils plus abandonnés dans les campagnes ? Ils ne sont quand même pas à plaindre !... mais ça... c'est moi qui le dis".

Désertification commerciale ?

Le maire de Bouges-le-Château rappelle qu'il y a toujours des commerces sur sa commune : une boulangerie, un restaurant, une agence postale. L'école n'est pas menacée : "cette année encore on a 69 élèves de la maternelle au CM2... Le RPI Regroupement Pédagogique Intercommunal fonctionne depuis 30 ans avec Beaudres et Rouvres-les-Bois !" (Rouvres où le FN a fait 40.57% NDLR).

La Loi Nôtre sur la fusion des communes a-t-elle pu faire peur aux habitants ? "Je ne le crois pas". "Aujourd'hui Bouges n'est pas menacée de disparition, on reste dans une communauté de communes à taille humaine (6.000 habitants, avec Levroux NDLR), mais c'est vrai qu'il faut se battre, rester vigilant sur les lois... Vous savez... ici... les gens tiennent à leur clocher".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess