Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

VIDÉO - Xavier Bertrand veut « tordre le bras » fiscalement aux géants du numérique

dimanche 13 janvier 2019 à 11:55 Par Stéphane Barbereau, France Bleu Nord et France Bleu

Le président divers droite du conseil régional était l'invité de "Dimanche en Politique", l'émission de France 3 Hauts-de-France, ce 13 janvier 2019, en partenariat avec France Bleu Nord. Il a évoqué l'emploi, le pouvoir d'achat, les gilets jaunes et l'ouverture à la concurrence des lignes TER.

Xavier Bertrand, sur le plateau de l'émission Dimanche en Politique, sur France 3 Nord-Pas-de-Calais le 12 janvier 2019
Xavier Bertrand, sur le plateau de l'émission Dimanche en Politique, sur France 3 Nord-Pas-de-Calais le 12 janvier 2019 © Radio France - Stéphane Barbereau

Lille, France

C'est l'une des revendications des gilets jaunes, davantage de justice fiscale, c'est aussi la marotte de Xavier Bertrand. Le président de la région Hauts-de-France n'y va pas par quatre chemins : 

Ceux qui gagnent beaucoup d'argent doivent payer plus d'impôts que les autres. 

Il laisse entendre que cela ne passerait pas par la réintroduction de l'ISF et souligne au passage le message brouillé du gouvernement dans ce domaine. Il a supprimé l'ISF en 2018 pour le remplacer par l'IFI (Impôt sur la Fortune Immobilière) qui rapporte 3 milliards d'euros en moins par an. Une décision pourtant défendue par son "ami politique" Gérald Darmanin, élu de sa majorité à la région et Ministre de l'Action et des Comptes Publics : 

S'ils étaient tous comme Gérald Darmanin au gouvernement, ça tournerait quand même un peu mieux.

Mais ne lui citez pas comme exemple de riches familles qui fuient l'impôt en France une partie de la famille Mulliez qui réside en Belgique pour bénéficier d'un régime fiscal plus avantageux : "C'est grave ce que vous dites, cela donnerait le sentiment qu'ils ne paient quasiment pas d'impôts ces gens-là", s'emporte Xavier Bertrand. 

Il y a un parti politique extrémiste, La France Insoumise, qui les a pris pour cible, c'est une honte, c'est une indignité. Ils représentent des milliers d'emplois, paient leurs impôts ici en France et on va les jeter en pâture !

Ouverture à la concurrence de lignes TER

Le président de la région confirme qu'un appel d'offres sera lancé cette année pour ouvrir certaines lignes TER à la concurrence. sur le modèle anglais où les dysfonctionnement du réseau sont nombreux et où le prix des billets s'est envolé ?

Vous m'avez bien vu ? Est-ce qu'il y a marqué hyperlibéral sur mon front ?

L'élu divers droite espère que cette procédure va "réveiller la SNCF" : 

Je suis attaché au service public parce qu'il est là pour les gens qui vont bien comme ceux qui vont pas bien. Ce qui n'est pas bon c'est le monopole, privé comme public.

Cet appel d'offres ne prévoit pas de baisse de tarifs mais une meilleure qualité de service, avec des trains qui arrivent à l'heure et une meilleure qualité de service.

Oui au nucléaire, non aux éoliennes

Le président de la région a rappelé son envie d'accueillir un EPR, un réacteur nucléaire nouvelle génération, sur le site de l'actuelle centrale de Gravelines qui pourrait fermer d'ici 20 ans. Il a détaillé le nouveau mix énergétique dans les Hauts-de-France avec davantage d'énergies propres :  méthanisation, solaire, énergie hydrolique, gaz de charbon, mais surtout plus de nouvelles éoliennes : 

Qu'on arrête de nous bassiner avec les éoliennes parce que personne ne voit le niveau de tension qu'il y a aujourd'hui autour de nouvelles implantations, j'ai pas envie que ça finisse mal.

Taxer les Gafa, démanteler Google

Interrogé sur la proposition du secrétaire général du PC, Fabien Roussel, député communiste de Saint-Amand-Les-Eaux, d'imposer à la source les profits des multinationales, comme Google, Xavier Bertrand en profite pour égratigner la taxe sur les Gafa (Google, Apple, Facebook, Amazon) que le gouvernement veut créer et qui doit rapporter 500 millions d'euros par an : 

C'est une blague ! Les Gafa, il faut leur tordre le bras fiscalement, il ne faut pas leur envoyer une pichenette !

Il souhaite utiliser l'argent pour baisser les cotisations sociales et les impôts des Français pour "plus d'équité et de justice fiscale". Xavier Bertrand veut "commencer à imaginer le démantèlement en Europe des activités de Google. C'est la seule façon d'éviter qu'il y ait des monstres qui se mettent en place"

Ces plateformes réussissent parce qu'elles s'affranchissent des règles de la concurrence et des règles fiscales, il est temps que ça s'arrête.

Le président des Hauts-de-France milite donc pour que tout changement de règle fiscale dans les 27 pays de l'Union Européenne soi adopter à la majorité des Etats-membres et non à l'unanimité comme aujourd'hui.