Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique DOSSIER : Les élections législatives avec France Bleu Besançon

Doubs : Frédéric Barbier l'unique candidat en France investi par le PS et République en Marche

vendredi 12 mai 2017 à 15:24 Par Olivia Chandioux et Florian Cazzola, France Bleu Besançon

Frédéric Barbier, le député PS sortant de la 4ème circonscription du Doubs se présente aux élections législatives avec la double casquette. Le candidat a été investi dans un premier temps par le Parti Socialiste et il a également obtenu jeudi, l'étiquette de la République en Marche.

Frédéric Barbier (PS) a été investi par En Marche dans la 4ème circonscription du Doubs.
Frédéric Barbier (PS) a été investi par En Marche dans la 4ème circonscription du Doubs. © Maxppp - Xavier de Torres

Besançon, France

En décembre Frédéric Barbier député (PS) sortant avait été investi par le Parti Socialiste sur la 4ème circonscription du Doubs. Jeudi, il a également obtenu, l'étiquette de la République en Marche. Une situation inédite en Franche-Comté, qui ravit le député franc-comtois. "Auparavant c'était toujours soit la droite, soit la gauche, déclare l'homme de 56 ans originaire d'Audincourt. Maintenant, nous avons un candidat, Emmanuel Macron, qui va permettre une nouvelle voie que l'on a jamais expérimenté jusqu'à présent. Je comprends que ce soit très déstabilisant pour le parti Les Républicains ou pour le Parti Socialiste."

Il faut pouvoir s'entendre et se rassembler." Frédéric Barbier

Malgré ses deux étiquettes, Frédéric Barbier, En Marche et PS, se veut rassurant. "Mes camarades socialistes que je connais bien se posent énormément de questions à mon sujet, avoue le conseiller départemental du canton de Pont-de-Roide. Il faut que je les rassure tous les jours, heure par heure même depuis hier soir. Oui je suis toujours socialiste, il n'y a pas d'inquiétude là dessus. Et en même temps, sur un territoire comme le mien, où le Front national est fort mais où le secteur industriel est excessivement puissant, nous avons besoin d'un député de la majorité. Il faut donc pouvoir s'entendre et se rassembler."

"Oui je suis toujours socialiste", Frédéric Barbier investi aux législatives par En marche

Le cas PSA Sochaux

Invité de France Bleu Besançon ce vendredi midi, Frédéric Barbier a également évoqué le cas de Peugeot. En effet, l'usine PSA de Sochaux va recruter 1000 intérimaires de plus d'ici l'été pour constituer ses équipes de travail de nuit. Une décision proprement scandaleuse pour Frédéric Barbier, le député-candidat PS/En Marche de la 4ème circonscription du Doubs."Le nombre d'emplois précaires intérimaires, mais également d'emplois CDD va dépasser le nombre d'emplois en CDI, c'est tout juste admissible. Je rappelle qu'en 3/8 les niveaux de salaires oscillent entre 1160 euros nets et 1400 euros nets, selon le type d'intérim. Quand une entreprise va mieux il faut premièrement plus de contrats à durées indéterminées. Il ne faudrait pas dépasser le seuil de 10% d'emplois en intérim. Au dessus, cela me paraît excessif, et il faut aussi envoyer des messages clairs. Le vote Front national dans mon territoire, ce sont des gens qui ne voient pas leur avenir. Certains intérimaires le sont depuis 15 ans chez Peugeot."

"Autant d'intérimaires chez Peugeot c'est tout juste scandaleux", Frédéric Barbier

"Le meilleur pour battre le FN" :Christophe Borgel

Christophe Borgel, secrétaire national aux élections du Parti socialiste, affirme ce vendredi à franceinfo que le Parti socialiste ne retirera pas son investiture à Frédéric Barbier car il est "le meilleur pour battre le Front national". "C'est un problème de détail", déclare Christophe Borgel à franceinfo. "Dans les circonscriptions où le score du Front national est extrêmement élevé, il faut travailler au rassemblement de la gauche et des programmes". Il ajoute que "le PS ne se met pas dans l'idée qu'il faut faire battre Frédéric Barbier".

Frédéric Barbier est le seul candidat aux législatives dans ce cas parmi les 24 députés socialistes sortants investis par La République en marche, selon Christophe Borgel.