Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Y aura-t-il 10 candidats FN en Touraine aux prochaines municipales ?

-
Par , France Bleu Touraine

En 2008, lors des dernières élections municipales, le FN n'avait présenté aucun candidat en Touraine. Six ans plus tard, le parti de Marine Le Pen fait son retour en Indre-et-Loire avec dix candidats investis et trois autres en cours de discussion.

Les dix candidats du Front national en Touraine, pour les élections municipales.
Les dix candidats du Front national en Touraine, pour les élections municipales. © Radio France

Pour les élections municipales de mars prochain, le Front National fait un retour en force en Touraine. Absent des scrutins il y a six ans pour des raisons financières, le parti de Marine Le Pen a aujourd’hui le vent en poupe. Il a vu ses adhésions augmenter en 2013 en Indre et Loire.

Le département serait le sixième au niveau national en terme de nouvelles inscriptions et atteindrait presque 1 000 membres. Et surtout dix têtes de listes ont été investies officiellement et trois autres pourraient obtenir l’autorisation à Chinon, Château-Renault et Richelieu. Reste une difficulté : la constitution de listes paritaires. Pour l’instant deux listes seraient déjà complètes dans les plus grandes villes du département : celle de Gilles Godefroy à Tours ( 55 personnes ) et celle de Véronique Péan à Joué les Tours ( 39 personnes ). A Amboise, Azay-le-rideau, Ballan-Miré, Bléré, La Riche, Saint Etienne de Chigny, Channay-sur-Lathan et Lublé, les choses se préciseraient même si le FN refuse d’en dire plus.

"Un véritable engouement"

La situation n'a donc rien à voir avec celle de 2008. Aujourd'hui, le FN assure ne plus avoir de soucis et se réjouit surtout des nombreuses adhésions. Preuve pour les responsables locaux du mécontentement politique des Français et de l'ancrage de leur discours en Touraine.  « On note un véritable engouement, raconte Véronique Péan, la secrétaire départementale. Des gens de tous bords viennent à présent vers nous, tous mécontents de la situation actuelle du pays et de leur ville. La seule chose que nous espérons c’est que cet engouement se transforme en votes, puis en mandats. » L'objectif affiché est clair: au moins 10% dans chaque commune pour atteindre le second tour et placer un maximum de conseillers et d'élus municipaux.

Véronique Péan, secrétaire départementale du FN et candidate à Joué-les-Tours.

Le Front National a jusqu’au 6 mars pour terminer ses listes et déposer toutes ses candidatures.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess