Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Présidentielle : les incertitudes des Icaunais à moins d'un mois de l'élection

lundi 27 mars 2017 à 19:44 Par Denys Baudin et Damien Robine, France Bleu Auxerre

La campagne présidentielle se poursuit avant le rendez vous du premier tour le 23 avril prochain. Dans l'Yonne, de nombreux électeurs n'ont pas encore faire leur choix.

© Maxppp - photo d'illustration

Auxerre, France

Une campagne insatisfaisante pour 88% des Français selon une enquête Harris dévoilée il y a une dizaine de jours. 82% l'estimaient même ratée. Le constat est quasiment le même dans les rues d'Auxerre. Et ce qui pollue le plus cette campagne selon les icaunais, ce sont les affaires.Il n'y a pas de débat de fond selon Pascal. "On a occulté les programmes. On ne parle que des affaires." A son travail, entre amis ou en famille Olivier évoque régulièrement cette campagne présidentielle. Pour beaucoup le constat est amer : "Les gens sont déçus de tout et du comportement de certains."

La place des affaires dans la campagne présidentielle est néanmoins justifiée pour 63% des français, dans un sondage paru dimanche. Emmanuel en fait parti : "C'est normal, c'est le travail des journalistes." Le plus compliqué aujourd'hui avec la place prise par les affaires, c'est de savoir pour qui voter. Sans citer de nom Olivier pense déjà avoir fait le bon choix : "Je pense que dans le lot, il y a quelqu'un qui a les mêmes idées que moi."

Les affaires polluent la campagne

"les affaires polluent la campagne"

À moins d'un mois du premier tour , de nombreux électeurs n'ont toujours pas fait leur choix

On a beau s’intéresser à la politique, comme Emmanuel, difficile de faire son choix pour le premier tour parmi les candidats. Le jeune homme fait partie des déçus de cette campagne présidentielle. "C'est un peu le chaos, ça s'approche et on ne sait pas pour qui voter,aucun candidat ne me satisfait vraiment".

"J'attends le déclic ou sinon je voterais blanc" - Isabelle

Isabelle lit les journaux , écoute les candidats à la radio ou regarde la télévision, malheureusement dit- elle, rien ne se passe : "cela pose un problème, personne ne m'a convaincu, j'attends le déclic ou je voterais blanc."

L'élection présidentielle a lieu les le 23 avril et 7 mai.

À 7h50 ce mardi, on évoquera la campagne difficile que vit le socialiste Benoît Hamon. Nicolas Soret , adjoint au maire de Joigny et président de la communauté de commune du jovinien est un soutien de Benoit Hamon. Il sera l'invité de France Bleu Auxerre.

"difficile de faire son choix"

  - Aucun(e)
- Denis Souilla, Radio France / Maxpp