Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Yonne Nord : une réunion houleuse sans beaucoup de réponses

-
Par , France Bleu Auxerre

Quatre cent personnes ont participé ce mardi soir à la réunion publique organisée par la Communauté de communes Yonne Nord (CCYN). Une réunion houleuse de deux heures et demi durant laquelle le président a répondu seul aux questions. Mais à la sortie, la plupart des participants sont déçus.

Environ 400 personnes étaient réunies à la salle polyvalente de Pont-sur-Yonne, sous surveillance de la gendarmerie nationale
Environ 400 personnes étaient réunies à la salle polyvalente de Pont-sur-Yonne, sous surveillance de la gendarmerie nationale © Radio France - Renaud Candelier

Pont-sur-Yonne, France

Plus que les causes, ce sont les conséquences du déficit qu’étaient venus contester les habitants du nord de l’Yonne. "Moi, ça ne fait que quatre ans que j'habite ici. Je paie pour des dettes qu'il y a eu avant", s'énerve une mère de trois enfants "et vous avez décidé que sont les citoyens qui allaient payer."

Des foyers en difficulté à cause des hausses d'impôts

Le président Thierry Spahn rappelle qu’il y a eu un rapport de la chambre régionale des comptes et assure qu’il n’a pas vraiment eu le choix d'augmenter les impôts.  Sauf qu’il y a urgence, la taxe foncière est à payer avant le 15 octobre et pour certains c’est deux à trois fois plus que l’an dernier rappelle un homme : "dernièrement, je suis passé à la perception de Pont-sur-Yonne, je vois une pauvre dame à qui on annonce qu'elle 2.000 euros à payer en taxe foncière. Je voudrais savoir quelle est la position de la communauté de communes pour régler ce problème ? On est dans une impasse, _l'Etat nous demande de payer_."

Des aménagements fiscaux en 2020

Thierry Spahn promet des allègements pour l’an prochain : "on va mettre en place un écrêtement sur les hautes valeurs locatives du territoire. Toutes les valeurs locatives qui sont très élevées vont être écrêtées."

Des membres du collectif d'habitants Yonne Nord ont pris la parole pour demander des explications sur la réalité du déficit et sur ses causes - Radio France
Des membres du collectif d'habitants Yonne Nord ont pris la parole pour demander des explications sur la réalité du déficit et sur ses causes © Radio France - Renaud Candelier

Mais ce n’est pas la réponse qu’attendent ces Icaunais, rappellent une femme et un membre du collectif d'habitants Yonne Nord : "On vient vous demander, comment fait-on pour payer ces sommes ? Est-ce que vous n'avez pas le pouvoir de demander un étalement de la dette aux pouvoirs publics ?"

"Chaque contribuable peut demander un étalement", répond le président. Thierry Spahn rappelle qu'il avait souhaité un apurement de la dette sur cinq ans, l’État lui aurait laissé seulement deux ans pour le retour à l'équilibre.

Bataille de chiffres

Cette réunion a été l'occasion de plusieurs batailles de chiffres autour de l'ampleur effective du déficit, concernant la valeur des bâtiments Gauthier achetés à un prix jugé très élevé par la collectivités ou encore concernant l'échec du centre de tri de déchets Trivalny à la Villeneuve-la-Guyard.

Il y a forcément eu des faux en écritures - Thierry Spahn, président de la CCYN

Sur l'origine du déficit de la Communauté de communes Yonne Nord, Thierry Spahn va demander un audit à un cabinet extérieur. Il a rappelé qu’il avait toujours l’intention de porter plainte, notamment contre l’ancienne secrétaire générale, en raison de budgets « non sincères » qui ont été votés par le passé. « Il y a forcément eu des faux en écritures » estime le président de la communauté de communes. Après le pénal, il annonce vouloir mener aussi des actions administratives, notamment pour comprendre la responsabilité du trésor public, chargé du contrôle des budgets des collectivités.

Un habitant de Gisy-les-Nobles a invité ses concitoyens a déposer des recours devant le tribunal administratif pour dénoncer les manquements supposés de l’État qui aurait faire du contrôle a posteriori sur cette collectivité.
 

Choix de la station

France Bleu