Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

RIC : Yvan Bachaud se bat depuis plus de 40 ans pour instaurer cette mesure popularisée par les gilets jaunes

lundi 14 janvier 2019 à 9:07 Par Claire Guédon, France Bleu Isère

Yvan Bachaud a organisé un vote sur le référundum d'initiative citoyenne, à Saint Clair du Rhône en Isère. Ce dentiste retraité défend depuis plus de 40 ans le RIC, bien avant les gilets jaunes. Il était l’invité de France Bleu Isère ce matin.

Yvan Bachaud milite depuis plus de 40 ans pour l'instauration du RIC.
Yvan Bachaud milite depuis plus de 40 ans pour l'instauration du RIC. © Maxppp - Alexandre Marchi

Saint-Clair-du-Rhône, France

"On ne discutera qu'(à la seule condition qu'il) annonce l'instauration du RIC dans les six mois", c’est la réponse d'Yvan Bachaud à la lettre d’Emmanuel Macron adressée aux Français. Dans ce courrier, le président évoque, entre autres, la démocratie participative. Cette proposition d’en débattre n’est pas suffisante pour le militant acharné qu’est Yvan Bachaud. Le RIC est une évidence pour lui, pour que les citoyens reprennent le pouvoir : "Comment peut-on accepter que les citoyens aient moins de pouvoir que les députés ?" 

40 ans de combat pour le RIC

Le combat du "père fondateur" du RIC dure depuis maintenant plus de 40 ans. "Bien que 80% des Français soient favorables au référendum d’initiative citoyenne, les politiques ne font rien, ils ont peur de voir leur pouvoir sous contrôle. » Et à ceux qui disent que c’est parce que le RIC peut provoquer de dangereuses dérives, il répond que "si certains veulent rétablir la peine de mort, il faudrait d’abord sortir de l’Union Européenne".

"Je ne suis pas un Gilet jaune mais je soutiens ceux qui sont pacifistes", Yvan Bachaud

Ce week-end, Yvan Bachaud a participé à l’organisation d’un référendum sur le RIC, dans la commune de Saint-Clair du Rhône (Isère). Les habitants ont pu dire s’ils approuvaient ou non cette idée de démocratie participative. La participation est restée très faible, seuls 186 votants sur plus de 1.000 se sont déplacés. Selon Yves Bachaud, c’est justement la preuve que les Français se désintéressent de la politique et ne font plus confiance aux élus. Un fossé qui pourra peut-être disparaître à l’issu du grand débat national qui commence mardi 15 janvier.