Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Municipales à Marseille : "Je peux diriger cette ville", clame Yvon Berland, prétendant à la candidature LREM

-
Par , France Bleu Provence

Yvon Berland, président d'Aix-Marseille Université et professeur de néphrologie, était l'invité de France Bleu Provence ce vendredimatin. Il souhaite porter les couleurs de La République en Marche pour les élections municipales de mars 2020 à Marseille.

Yvon Berland, président d'Aix-Marseille Université et candidat à la candidature LREM à Marseille.
Yvon Berland, président d'Aix-Marseille Université et candidat à la candidature LREM à Marseille. © Maxppp -

Marseille, France

Invité de France Bleu Provence ce vendredi matin, Yvon Berland a défendu son ambition de candidater pour La République en Marche (LREM) aux élections municipales à Marseille. Président d'Aix-Marseille Université et professeur de néphrologie, il est nouveau en politique mais assure avoir suffisamment d'expérience pour diriger la ville. Interview.

FBP : Yvon Berland, on ne dirige pas une ville comme on dirige une université, qu'est ce que vous voulez apporter à Marseille ?

Yvon Berland : "Je crois quand même que pour postuler à la mairie de Marseille, il faut avoir de l'expérience dans la gestion de budgets importants, de l'expérience du dialogue social et ça je l'ai démontré. C'est vrai pour une université comme c'est vrai pour une grande ville. Ce que je veux apporter c'est une méthode nouvelle. Je ne suis pas un homme politique, je suis un homme de la société civile. Avec une équipe jeune, je veux apporter du renouveau à Marseille pour la faire rayonner."

Vous n'êtes pas le seul à vouloir être le candidat LREM à Marseille. Il y a aussi le député des Bouches-du-Rhône Saïd Ahamada. C'est un bras de fer ? Qui va trancher ?

Non ce n'est pas un bras de fer. Je respecte Saïd Ahamada. C'est Paris qui doit décider et j'accepterai la décision. Quand vous regarder la dernière enquête d'opinion, s'agissant de la notoriété nous sommes à égalité avec Saïd Ahamada et moi ça ne fait que trois mois que je suis rentré en politique. Il est donc temps que la décision soit prise pour que je puisse légitimement - et je tiens à cette légitimité - aller à la rencontre des Marseillais.

Si vous n'arrivez pas à vous imposer aux élections municipales, vous seriez prêt à une alliance avec la droite et notamment avec Martine Vassal, la présidente de la métropole, candidate pour succéder à Jean-Claude Gaudin ? 

Si je suis déclaré candidat LREM, je vais d'abord jouer ma partition, imposer ma vision pour Marseille, avant de penser à une alliance. Il pourrait cependant y avoir des discussions au second tour, mais au premier tour, je pars pour une candidature indépendante.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu