Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : Météo France maintient 15 départements en vigilance rouge et 51 en orange

24h en Pays basque : un 1er mai virtuel, les cabinets dentaires fermés, et une course-relais solidaire

-
Par , France Bleu Pays Basque

Dans l'actualité de ces dernières 24 heures au Pays Basque : l'appel des syndicats à un 1er mai virtuel, la galère pour se soigner les dents en cette période de confinement, et l'association Sokorritzaileak qui organise une course-relais virtuelle en soutien aux personnels de l'hôpital de Bayonne.

 Dans l'actu de ce vendredi 1er mai, l'association Sokorritzaileak qui organise une course-relais virtuel en faveur du personnel de l'hôpital de Bayonne
Dans l'actu de ce vendredi 1er mai, l'association Sokorritzaileak qui organise une course-relais virtuel en faveur du personnel de l'hôpital de Bayonne - DR

Pas de défilé dans les rues... C'est un 1er mai inédit que nous vivons ce vendredi. Mais pas question pour les syndicats de ne pas faire entendre leurs voix. La manifestation sera virtuelle. Force ouvrière et la CFDT comptent se mobiliser sur les réseaux sociaux. Quant à la CGT, elle fait cause commune avec le syndicat basque LAB et les mouvement Bizi, en donnant rendez vous à 11H50 à sa porte, à sa fenêtre ou à son balcon et en postant une photo sur les réseaux sociaux. Et les messages sont multiples. 

Les syndicats mobilisés malgré le confinement. Reportage de Nathalie Bagdassarian

"Je pense qu'il faut que l'on revoit notre manière de produire", selon Sam Hourquescos, secrétaire générale de l'union locale CGT au Pays basque. "Les délocalisations ont montré leurs limites. Il faut réindustrialiser la France, et cela va éviter des transports de marchandises par bateau ou par camions. Il faut repenser l'économie en mettant de l'écologie."..."Et puis les petits métiers mal payés : il faut aussi revaloriser le travail car on a bien vu que ce sont les petites mains qui nous ont fait tenir et que si elles ne sont pas là, tout s'écroule."

Un appel a été lancé pour se mobiliser via les réseaux sociaux
Un appel a été lancé pour se mobiliser via les réseaux sociaux -

Sam Hourquescos, secrétaire générale de l'union locale CGT Pays basque, invitée de France Bleu ce vendredi matin

Les urgences dentaires saturées  

Ceux qui ont besoin de se faire soigner les dents l'ont constaté : c'est le parcours du combattant ! Depuis le début du confinement, les cabinets dentaires sont tous fermés. Les chirurgiens-dentistes ont interdiction de recevoir leurs patients sauf en cas d'urgence et s'ils sont de garde. Dans le département, le numéro d'urgence reçoit plus de 140 appels par jour, et tous ne peuvent pas être traités, explique le docteur Pierre Loumé, chirurgien-dentiste à Saint-Jean-de-Luz et qui assure la régulation à Pau.

Le Docteur Pierre Loumé, chirurgien-dentiste à Saint-Jean-de-Luz

Tentative de meurtre à Ustaritz : un jeune homme incarcéré 

L'enquête se poursuit après une dispute entre 3 frères qui a dégénéré à Ustaritz, lundi soir. Un jeune homme de 30 ans a été victime d'un coup de couteau en plein thorax. Les deux agresseurs présumés sont ses demi-frères. Le plus jeune âgé de 19 ans a été placé en détention provisoire alors que son frère de 23 ans a été placé sous contrôle judiciaire. Les faits se sont déroulés dans la maison familiale, au cours d'une soirée très arrosée. On ignore les motifs de ce geste. La victime a été opérée, l'homme est aujourd'hui hors de danger.

Courir chez soi pour une bonne cause 

Courir ensemble, mais à distance, pour une bonne cause. C'est ce que propose en ce 1er mai l'association Sokorritzaileak- les traileurs secouristes, avec le défi 24 heures course à pied. Chaque participant va courir ou marcher chez lui, dans son jardin, autour de son pâté de maison ou dans le rayon d'un kilomètre dans son quartier. Et au bout d'une heure il passe le relais symboliquement et virtuellement ! L'inscription, à partir de 10€ et plus si le candidat le souhaite, alimente une cagnotte en ligne qui sera reversée au personnel de l'hôpital de Bayonne.

Thomas De Peyrecave, président et fondateur de l'association Sokorritzaileak

Thomas De Peyrecave, président et fondateur de l'association Sokorritzaileak
Thomas De Peyrecave, président et fondateur de l'association Sokorritzaileak - DR
Choix de la station

À venir dansDanssecondess