Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus : pour le député Francois Ruffin, il y a "deux poids, deux mesures" dans le confinement

-
Par , , France Bleu Picardie

Invité de France Bleu Picardie ce lundi 30 mars, le député de la 1ère circonscription de la Somme François Ruffin veut d'abord une généralisation des tests de dépistage du coronavirus avant de penser à la reprise de l'activité dans les usines.

François Ruffin dans le studio de France Bleu Picardie.
François Ruffin dans le studio de France Bleu Picardie. © Radio France - Hélène Fromenty

Ce lundi 30 mars, François Ruffin est revenu sur la gestion de crise du gouvernement face à l'épidémie de coronavirus.

Sur France Bleu Picardie, le député samarien a notamment regretté un confinement à plusieurs vitesses. Au moment ou l'accès aux maternités est par exemple restreint, François Ruffin critique la reprise d'activité de plusieurs usines dans les Hauts-de-France.

Si l'usine aéronautique Stelia est de nouveau ouverte depuis le mardi 24 mars à Méaulte, le groupe automobile PSA envisage de faire redémarrer progressivement son usine du Pas-de-Calais. Le manufacturier Dunlop à Amiens souhaite également reprendre. Pour François Ruffin, il s'agit d'un "deux poids, deux mesures assez choquant", qui pèse sur les salariés.

Pour le chef de file de Picardie Debout, il faut d'abord généraliser les tests de dépistage du coronavirus. Et si le ministre de la santé Olivier Véran a annoncé samedi que des tests de dépistages vont se multiplier d'ici la fin du confinement, le timing est trop tardif selon François Ruffin.

"Il faut que certaines professions continuent de faire tourner le pays. Mais pour la fabrication de cockpits d'avion ou de pneumatiques, il n'y a pas le feu au lac."

François Ruffin, invité de France Bleu Picardie le 30 mars 2020. Partie 1

En réponse à cette crise sanitaire, François Ruffin a lancé le 19 mars dernier un site participatif, L'an 01. Une manière d'après lui, de maintenir le lien entre les français et de "construire un meilleur monde pour demain", après le confinement.

François Ruffin, invité de France Bleu Picardie le 30 mars 2020. Partie 2

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu