Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco : comment le coronavirus bouleverse l’économie

La nouvelle éco : le conservatoire musique et danse d'Auxerre fait sa rentrée

-
Par , France Bleu Auxerre

Ce vendredi dans la Nouvelle Eco nous nous intéressons au conservatoire car c'est la rentrée pour les musiciens et les danseurs. Cette rentrée est bien évidemment marquée par la crise sanitaire. On fait le point avec le directeur du conservatoire de musique et de danse, Gilbert Parrinello

(photo d'illustration) Les portes-ouvertes du conservatoire se tiennent jusqu'au mercredi 9 septembre prochain.
(photo d'illustration) Les portes-ouvertes du conservatoire se tiennent jusqu'au mercredi 9 septembre prochain. © Radio France - Christophe Abramowitz

L'heure de la rentrée a aussi sonné pour les musiciens, les chanteurs, et les danseurs au conservatoire à rayonnement départemental d'Auxerre. Cette rentrée est marquée par la crise sanitaire. On fait le point avec le directeur du conservatoire Gilbert Parrinello alors que jusqu'à mercredi prochain se tiennent  les journées portes-ouvertes du conservatoire.

Vous êtes sans doute soulagé de retrouver vos élèves, comment s'est passé le confinement pour vous, pour les élèves ? 

Le confinement a été une période difficile, comme pour tout le monde. On a tenté de garder au maximum le lien avec nos élèves. c'était notre préoccupation principale. On a maintenu le plus possible les cours de pratique instrumentale avec de la visioconférence avec toutes les difficultés que l'on peut rencontrer : les difficultés techniques, les problème de réseau. Mais notre soucis principal était de garder le lien avec nos élèves. 

Après la visioconférence, vous retrouvez enfin vos élèves, ils reviennent dans les locaux du conservatoire mais avec des adaptations ? On ne va pas jouer du piano ou faire de la danse de la même façon ? 

La grosse problématique ce sont les instruments qui passent d'un élève à un autre comme le piano, effectivement. Le problème c'est que l'on ne peut pas mettre n'importe quel produit, on ne peut pas mettre de gel, par exemple, sur le piano. Dans ce cas là on a insisté tout spécifiquement sur le port du masque et sur le fait de se laver les mains. Au début de chaque cours le professeur insistera auprès de l'élève pour se laver les mains avant de toucher l'instrument. Quand cela est possible , suivant l'instrument, le professeur le désinfectera aussi. 

Est-ce que la peur du coronavirus se ressent chez les élèves, les parents ? Où en est-on des inscriptions ? 

J'ai l'impression, la sensation, qu'il n'y a pas eu pour le moment beaucoup de questions autour du coronavirus. Je suis assez surpris d'ailleurs ! Je pense que les parents ont vu que nous avions installé, au conservatoire, tout ce qu'il fallait pour lutter contre le virus : il y a une borne de gel hydroalcoolique, le port du masque bien évidemment. Ils ont vu que nous avions pris cela au sérieux. Alors , du côté des inscriptions c'est un petit peu tôt pour le dire. On vient de commencer les inscriptions, il y a aussi des portes-ouvertes jusqu'à mercredi prochain.  Pour l'instant je ne peux pas m'avancer mais je suis plutôt satisfait. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess