Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

1200 personnes souffrent de la maladie de Parkinson dans l'Yonne

mardi 10 avril 2018 à 20:11 Par Denys Baudin et Damien Robine, France Bleu Auxerre

C'est la journée mondiale de la maladie de Parkinson ce mercredi. L'objectif est à nouveau de sensibiliser le grand public à cette maladie neuro-dégénérative qui touche près de 200.000 personnes en France.

Savoir épauler son conjoint lors de la maladie
Savoir épauler son conjoint lors de la maladie © Maxppp - Photo d'illustration

Auxerre, France

La maladie de Parkinson se caractérise principalement par une raideur, une lenteur des mouvements et des tremblements. C'est la conséquence de la destruction progressive de cellules cérébrales produisant de la dopamine.  A Auxerre, Nadine s'occupe quotidiennement de son mari Bernard atteint de la maladie de Parkinson depuis 14 ans. Il a 76 ans aujourd'hui.  Pour Nadine , c'est chaque jour plus compliqué d'autant plus qu'elle n'a quasiment aucun répit : "Il faut l'aider à se lever, il est incontinent la nuit, il faut le changer, l'accompagner jusqu'aux toilettes, l'asseoir, puisque tout seul il n' y arrive pas. Le matin, c'est le petit déjeuner qui prend plus d'une heure. Il faut ensuite l'accompagner pour la toilette. Il a de grosses difficultés pour marcher, _il ne sort plus sauf pour aller chez le kiné_. Voilà comment se passent nos journées. Je peux partir en courses, il ne fait pas de bêtises car il a toute sa tête. Il faudrait un accueil de jour pour nous soulager. Si je suis malade, il va aller où ? en maison de retraite ? ils ne pourront pas s'en occuper."

"Si je suis malade, il va aller où ?" —  Nadine

"il faut l'aider"

Il semble que les malades et leurs proches aient été entendu puisqu'une halte répit devrait ouvrir ses portes à Auxerre cette année. Avec du personnel formé à la maladie de Parkinson. Une halte réclamée notamment par la fondatrice de l'association Parkins'Yonne, Christine Antoine : " La halte répit sera rattachée à celle d'Alzheimer qui existe à la maison départementale à Auxerre mais avec des personnels spécifiquement formés à la maladie de Parkinson. Aux malades, ça permet d’être pris en charge d'une heure à une demie journée dans des ateliers de rééducation, de motricité ,de l'usage des mains. Cela permet aussi une prise en charge psychologique essentielle pour le malade comme pour l'aidant. cela permet aussi aux aidants d'avoir un temps de répit dans la journée, sachant le proche pris en charge par des gens compétents."

"La halte répit sera rattachée à celle d'Alzheimer à Auxerre" — Christine Antoine fondatrice association Parkins'Yonne

"Un temps de répit"

Selon une étude épidémiologique nationale publiée mardi , les risques  de développer la maladie de Parkinson sont 10% plus élevés chez les agriculteurs et les personnes qui vivent en zone agricole, et plus particulièrement viticole.  

  • On reparle  de la maladie de parkinson avec l'invité de France Bleu Auxerre à 7h50 ce mercredi. Nous serons avec Jean-Pierre Defaix, un habitant de Laroche-Saint-Cydroine qui été diagnostiqué l'an dernier.