Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

100% du territoire mayennais dans la nouvelle carte des zones médicales déficitaires?

-
Par , France Bleu Mayenne
Mayenne, France

C'est bien parti pour, car des représentants de l'ARS, l'Agence Régionale de Santé, l'ont annoncé cet après-midi (jeudi 22 juin) aux élus mayennais. Aujourd'hui, 40% du territoire mayennais est dans cette zone déficitaire.

Illustration
Illustration © Maxppp - Florian Salesse

Si cette nouvelle carte est validée, elle sera mise en place dès le 1er octobre partout dans le département, et notamment dans les secteurs qui en étaient exclus, à savoir Laval, Mayenne et Château-Gontier. C'est une grande avancée, car être dans cette zone déficitaire et bien ça permet d'être très attractif pour faire venir un médecin généraliste dans sa commune. L'étudiant en médecine touche 1.200 euros par mois pendant ses études, en contrepartie il signe un contrat pour venir s'installer dans une commune qui manque de médecins. S'il revient sur ce contrat, il devra tout rembourser. Et il y a même un double échelon, si vous êtes dans un secteur particulièrement touché par la désertification médicale, et bien il y a en plus 50.000 euros de prime d'installation. Et l'ARS a désigné le Mont des Avaloirs, le Bocage Mayennais, le Pays d'Ernée,le Pays de Craon et les Coëvrons pourraient s'y ajouter.

Laval Agglomération ne rentre pas dans ce dispositif d'aides supplémentaires

Ce que déplore Olivier Richefou le Président du Département, mais l'Agence Régionale de Santé aurait peur que tous les médecins choisissent l'Agglomération Lavalloise au détriment bien évidemment de zones plus rurales. Rappelons que 10.000 habitants de l'agglomération n'ont pas de médecins traitants.

Un vivier de 35 étudiants cette année

3 médecins se sont installés ces derniers mois grâce à ce dispositif qui couvre donc pour l'heure 40% de la Mayenne. Mais 35 étudiants arrivent sur le marché du travail, rien qu'en Pays de la Loire, des jeunes médecins qui ont signé ce fameux contrat pour s'installer en zone déficitaire, maintenant reste à les convaincre de venir chez nous. "Il va falloir aller les draguer! " reconnait Olivier Richefou. Rappelons qu'il manque 150 généralistes sur tout le département.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess