Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

109 élus demandent une étude alternative au transfert du CHU sur l'île de Nantes

-
Par , France Bleu Loire Océan

L'enquête publique sur le transfert du CHU sur l'île de Nantes est terminée, mais 109 élus qui y sont opposés viennent d'écrire à la ministre de la santé. Ils lui demandent qu'une étude soit menée pour s'assurer qu'il n'y ait pas de meilleur site pour implanter le nouvel hôpital.

Christophe Priou (à gauche) et Marc Reneaume font partie des 109 élus qui ont signé le courrier adressé à la ministre de la santé.
Christophe Priou (à gauche) et Marc Reneaume font partie des 109 élus qui ont signé le courrier adressé à la ministre de la santé. © Radio France - Marion Fersing

Nantes, France

109 élus de toute la Loire-Atlantique, opposés au transfert du CHU sur l'île de Nantes, signent un courrier envoyé à la ministre de la santé, Agnès Buzyn. Ils lui demandent de lancer des études pour s'assurer qu'il n'y a pas un meilleur endroit pour accueillir le nouvel hôpital. Sans le nommer, ils pensent très fort au site de l'hôpital nord, à Saint-Herblain.

85% des patients du CHU n'habitent pas Nantes

Une bonne partie des élus qui ont signé ce courrier viennent d'en dehors de l'agglomération nantaise : Saint-Nazaire, Guérande, Pornic, Châteaubriant, Vallet... "Il ne faut pas oublier que 85% des patients du CHU n'habitent pas Nantes", rappelle Christophe Priou, sénateur Les Républicains de Loire-Atlantique et ancien maire de Guérande. Il assure que pour eux, comme pour les Nantais, un hôpital à l'extérieur du périphérique serait plus accessible que l'île de Nantes puisque c'est déjà l'argument avancé pour le déménagement du Min à Rezé.

À Saint-Herblain, il y a 50 hectares végétalisés disponibles

À en croire Marc Reneaume, qui est élu de l'opposition à Nantes, l'idéal, ce serait le site de l'hôpital nord, à Saint-Herblain. "Saint-Herblain, c'est le site d'origine. C'est là qu'il était prévu de transférer le CHU. Sur ce site, il y a 50 hectares de disponibles, végétalisés, et qui appartiennent déjà au CHU. Alors que, sur l'île de Nantes, il n'y a rien de végétal et il faut ramasser tous les bâtiments sur seulement 10 hectares. Donc, on sera face à un monstre de béton alors qu'on pourrait avoir un hôpital dans un cadre plus apaisant".

Toujours le problème de la traversée de la Loire

Tous deux reconnaissent tout de même qu'à Saint-Herblain aussi, il y aura toujours le problème de la traversée de la Loire. Ils remettent donc sur le tapis la question d'un nouveau pont pour la franchir.