Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : 15 personnes positives dans l'Ehpad de Bourcefranc-le-Chapus

-
Par , France Bleu La Rochelle

L'Ehpad Le Louvois de Bourcefranc-le-Chapus en Charente-Maritime abrite un nouveau cluster. Douze pensionnaires sur 60 et trois soignants sont positifs apprend-on ce jeudi. Un résident est hospitalisé mais il n'est pas dans un état grave.

12 résidents et trois salariés de l'Ehpad Le Louvois sont positifs au coronavirus.
12 résidents et trois salariés de l'Ehpad Le Louvois sont positifs au coronavirus. - Ehpad Le Louvois

Quinze personnes positives à la Covid-19 dans l’Ehpad Le Louvois de Bourcefranc-le-Chapus en Charente-Maritime. Douze pensionnaires sur 60 et trois soignants sont concernés apprend-on ce jeudi 19 novembre. Les premiers cas sont apparus au début de la semaine. C’est un soignant remplaçant qui aurait apporté le virus, c'est en tous cas la première personne à avoir été testée positive d’après le maire de Bourcefranc, Guy Proteau. 

Un dépistage général a donc été organisé ce mardi. La majorité des résidents se sont révélés négatifs, mais 12 sont quand même malades, avec de petites fièvres. L’un d’entre eux est d’ailleurs été hospitalisé mais il n’est pas dans un état grave. 

L’Ehpad, géré par l’Association pour le Traitement, l'Accompagnement, les Soins et le Handicap de Saint-Trojan a bien sûr pris des mesures. Toute une aile de l’établissement est désormais confinée. L’Agence régionale de santé s’est rendue sur place mercredi et va envoyer des soignants en renfort. La situation est aussi suivie de près par le maire qui veut "rassurer tout le monde" et le sous-préfet. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess