Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé - Sciences

Futurs dentistes : un simulateur pour mieux préparer leurs premiers rendez-vous

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu

A Strasbourg, en Faculté de chirurgie dentaire, les jeunes dentistes ne se font plus la main sur des patients courageux mais sur un mannequin capable de protester, de geindre ou de tomber dans les pommes...

Le faux patient peut s'agiter et tomber dans les pommes
Le faux patient peut s'agiter et tomber dans les pommes © Radio France - Corinne Fugler

Strasbourg, France

Les étudiants de la Faculté de chirurgie dentaire de l'Université de Strasbourg disposent depuis cette rentrée d'un simulateur dernier cri, un patient adulte doté de sensibilité. Un patient capable de cligner des yeux, de suer, de saigner. Ce simulateur permet aux étudiants, dès la quatrième année, de réaliser dans de très bonnes conditions leurs premiers exercices pratiques.  

S'exercer à la radiographie

C'est l'enseignant qui prépare le scénario de l'exercice, sur un ordinateur. Il dose le pouls, la respiration, il programme les interactions entre le patient et son dentiste, séparé de ses étudiants par une vitre sans tain. L'enseignant prévoit des scénarios qui peuvent aller jusqu'à l'arrêt cardiaque en pleine séance de soins dentaires.

Pendant qu'un étudiant s'exerce sur le mannequin, les autres membres du groupe peuvent suivre le déroulement de la fausse consultation sur leur smartphone.  Les étudiants ont aussi à leur disposition des têtes pour s'entraîner à la prise de radios.

Un nouvel équipement qui permet aux jeunes internes de se faire la main - Radio France
Un nouvel équipement qui permet aux jeunes internes de se faire la main © Radio France - Corinne Fugler

Des exercices cliniques sans risques

Le simulateur apporte aux étudiants de quatrième et de cinquième année un savoir-faire et aussi un soutien moral, pour leur première approche clinique. Pas facile, en effet, de plonger dans la bouche de son premier patient. Un bon bagage théorique ne suffit pas toujours à aborder cette étape avec sérénité, convient Inès, étudiante de cinquième année, qui aurait aimé pouvoir s'entraîner sur un simulateur aussi perfectionné : "ma première fois, j'étais toute seule, les années supérieures étaient en séminaire. J'étais un petit peu gênée mais, au final, on est épaulé, on sait que si on est là, c'est qu'on a les capacités de le faire..."

Inès a traité ses premiers patients en 5ème année

"C'est totalement différent des mannequins qu'on avait avant, parce que, désormais, on a des réactions en direct, des cris, et du coup, c'est mieux", commente Sandra-Imane, étudiante de quatrième année, qui a testé le simulateur en avant-première. "On n'était pas préparé parce qu'on s'entraînait sur des mannequins inertes."

ce simulateur, c'est un grand progrès pour Sarah, étudiante de 4ème année

Les futurs dentistes s’entraînent aussi à faire des radios - Radio France
Les futurs dentistes s’entraînent aussi à faire des radios © Radio France - Corinne Fugler

La société Leardal, spécialisée dans les outils de simulation dédiés à la santé, forme actuellement les enseignants au maniement du mannequin. "Le but", explique Franck Vézilier, ingénieur d'application pour la société Laerdal, "c'est vraiment d'avoir cette formation en trois dimensions, avec l'émotionnel en plus de la connaissance".

Franck VEZILIER va former les enseignants strasbourgeois au maniement de ce faux patient

Avec 8.500 m² de locaux dotés de matériel dernier cri, la Faculté de chirurgie dentaire et le Pôle de médecine et chirurgie bucco-dentaires de l'Université de Strasbourg constituent l'un des plus grands complexes dédiés à cette discipline en Europe. Il forme 480 étudiants actuellement.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu